5 août 2011 / 06:05 / dans 6 ans

LEAD 2-Allianz - La Grèce a rogné les profits au T2

* Résultat opérationnel E2,3 mds au T2 (consensus E2,17 mds)

* Dépréciation de E326 mlns sur la dette grecque

* L‘action dégringole, avec son secteur

(Actualisé avec commentaires, cours de Bourse)

FRANCFORT, 5 août (Reuters) - Allianz (ALVG.DE), premier assureur européen, a fait état vendredi d‘une baisse plus marquée que prévu de son bénéfice net du deuxième trimestre, sous le coup d‘une dépréciation de 326 millions d‘euros passée sur ses titres de dette souveraine grecs.

Le résultat net d‘Allianz a reculé de 8,2% sur les trois mois à fin juin, à un milliard d‘euros, alors que 10 analystes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne 1,34 milliard d‘euros.

La dépréciation de 326 millions de dollars a été passée sur un portefeuille de titres de dette grecs représentant 1,3 milliard d‘euros.

Jeudi, le numéro deux européen de l‘assurance Axa (AXAF.PA) a fait état d‘une dépréciation de 92 millions d‘euros sur la Grèce au deuxième trimestre, dont les résultats sont ressortis meilleurs que prévu. (voir [ID:nLDE7720IM])

Le britannique Prudential (PRU.L), qui publiait aussi ses résultats vendredi, a annoncé une exposition aux titres de dette souveraine grecs, irlandais, portugais et espagnols de 53 millions de livres. L‘assureur a annoncé une progression de 25% de son bénéfice opérationnel semestriel, plus marquée que prévu à 1,06 milliard de livres (1,2 milliard d‘euros), à la faveur d‘une forte croissance dans les pays d‘Asie du Sud-Est.

A la mi-journée, l‘action Allianz cédait 4% à 79,46 euros, alors que l‘indice européen des valeurs de l‘assurance .SXIP, affecté comme toutes les valeurs financières par la crise de la dette, reculait de 2,2%.

Axa cédait 0,5% à 11,65 euros et Prudential 2,2% à 616 pence.

Allianz, dont le résultat opérationnel de 2,3 milliards d‘euros est ressorti légèrement supérieur aux attentes des spécialistes, a également confirmé son objectif de bénéfice opérationnel de huit milliards d‘euros sur l‘ensemble de l‘année, avec une marge d‘erreur de 500 millions.

Sans la dépréciation liée à la Grèce, le bénéfice net aurait excédé le consensus de 3%, a noté un courtier. “Ce sont de bons résultats et le fait d‘avoir confirmé les prévisions est un point positif”, a-t-il ajouté.

Le bénéfice opérationnel de la division assurance dommages, principal contributeur aux résultats d‘Allianz, a progressé de 16% à la faveur d‘une hausse des primes.

En revanche, les résultats dans l‘assurance vie et santé ont baissé de plus de 17% en raison de la dépréciation sur le portefeuille grec.

Le bénéfice opérationnel de la gestion d‘actifs a augmenté de 2,3%.

Jonathan Gould, Kelvin Soh et Myles Neligan, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below