LEAD 1-BNP Paribas pénalisé au T2 par la Grèce et les revenus

mardi 2 août 2011 07h29
 

PARIS, 2 août (Reuters) - BNP Paribas (BNPP.PA: Cotation) a fait état mardi de résultats inférieurs aux attentes au deuxième trimestre en raison d'une provision sur la Grèce liée au second plan d'aide à Athènes et de revenus moins élevés qu'anticipé.

La deuxième banque de la zone euro par la capitalisation boursière, après l'espagnole Santander (SAN.MC: Cotation), indique dans un communiqué avoir passé une provision de 534 millions d'euros sur la dette souveraine grecque arrivant à échéance avant fin 2020 qu'elle détient dans ses comptes.

A cette provision s'ajoute une charge de 26 millions dans ses activités d'assurance, toujours liée à la crise de la dette grecque.

Du coup, son résultat net ressort en progression de 1,1% sur le trimestre, à 2,12 milliards d'euros.

D'après le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes tablaient en moyenne sur un résultat net de 2,23 milliards d'euros pour le deuxième trimestre, représentant une hausse de 6% par rapport à un an plus tôt.

Le produit net bancaire de BNP Paribas ressort en baisse de 1,7% par rapport au deuxième trimestre 2011 tandis que les provisions ont augmenté de 24,9% à cause de la Grèce.

Les banques et assureurs français se sont engagés à participer au nouveau plan d'aide à la Grèce à hauteur de 15 milliards d'euros.

Le coût de cette nouvelle aide devrait être de l'ordre de 150 millions d'euros pour le Crédit agricole (CAGR.PA: Cotation) et inférieur à 100 millions pour BPCE (Banque populaire - Caisse d'épargne), maison mère de Natixis (CNAT.PA: Cotation). (voir [ID:nLDE76R1J8] et [ID:nLDE76S09V])

Pour le CIC (CC.PA: Cotation), filiale du Crédit mutuel, il s'élève à 70 millions. [ID:nLDE76R1GS]   Suite...