CONSENSUS-Suez Environnement- Ebitda S1 attendu en hausse de 17%

lundi 1 août 2011 12h35
 

 PARIS, 1er août (Reuters) - Suez Environnement (SEVI.PA: Cotation). Résultats du
premier semestre de l'exercice 2011 (en millions d'euros).
 Date et heure de publication : mercredi 3 août à 7h30.
 Conférence à 8h30.
 Nombre d'analystes interrogés par la rédaction de Reuters : 13 pour le net
et le résultat brut d'exploitation (Ebitda), 12 pour le chiffre d'affaires.
 
                   NET     EBITDA     CA
 Moyenne           184     1.219      7.339
 Maximum           194     1.239      7.596
 Minimum           169     1.197      7.171
 ------------------------------------------
 S1 2011 (publié)  386     1.042      6.597
 Variation         -52,4%  +17,0%     +11,3%
 
 NOTE : le résultat net du premier semestre 2010 avait été dopé par des
plus-values exceptionnelles.
 
 ACTIVITÉ : numéro deux mondial des services à l'environnement, derrière
Veolia Environnement (VIE.PA: Cotation).
 
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ :
 * Suez Environnement a d'ores et déjà annoncé vendredi que ses résultats
semestriels étaient "en ligne avec ses objectifs annuels", après l'avertissement
lancé par Veolia sur ses résultats 2011. (voir [ID:nLDE76S032])
 * Les objectifs du groupe pour la période 2011-2013 incluent pour cette
année des progressions d'au moins 5% de son chiffre d'affaires et d'au moins 10%
de son résultat brut d'exploitation (RBE) à change constant par rapport à 2010.
 * Suez Environnement vise également pour 2011 un résultat net part du groupe
supérieur à 425 millions d'euros et un cash flow libre au moins égal à celui de
2010, tandis que son ratio dette financière nette/RBE devrait s'établir aux
alentours de trois fois à la fin de l'année.
 * Sur la période 2011-2013, le groupe a dit viser des hausses moyennes d'au
moins 5% de ses ventes et d'au moins 7% de son RBE, à changes constants.
 
 CE QUE LE MARCHÉ ATTEND :
 1 - Un ralentissement de la croissance au S2 et des commentaires sur
l'impact potentiel d'une détérioration de l'environnement macroéconomique.
 2 - D'éventuelles modifications de la structure du capital, les dispositions
d'un accord avec l'administration fiscale conclu en 2008 pouvant entraîner des
ventes de titres.
 3 - D'éventuels commentaires sur un projet de cession de Bristol Water Group
de la part de l'espagnol Agbar, détenu par Suez Environnement, révélé début juin
par la presse britannique.
 
 (Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)