July 28, 2011 / 1:48 PM / 6 years ago

LEAD 1-Volkswagen - Résultat du T2 inférieur aux attentes

4 MINUTES DE LECTURE

* REX en hausse mais inférieur aux attentes

* Bénéfice net de E4,67 mds, C.A. de E40,3 mds au T2

* Le groupe soutenu par les nouvelles Passat et New Beetle

* VW reconnaît des difficultés dans l'intégration de Porsche

* Le titre cède près de 6% à Francfort

par Edward Taylor

FRANCFORT, 28 juillet (Reuters) - Volkswagen (VOWG_p.DE) a publié jeudi un résultat inférieur aux attentes et annoncé que le coût important des matières premières et la volatilité des changes et des taux d'intérêt risquaient de peser sur ses marges.

Volkswagen a fait état d'un bénéfice d'exploitation en hausse de 59% à 3,17 milliards d'euros au deuxième trimestre. Les analystes attendaient toutefois 3,22 milliards d'euros.

Le bénéfice net est ressorti à 4,67 milliards d'euros, sur un chiffre d'affaires de 40,3 milliards d'euros.

Vers 13h15 GMT, le titre Volkswagen était en repli de 6,01% à la Bourse de Francfort, alors que le secteur des constructeurs et équipementiers automobiles européens .SXAP ne cédait que 1,64%.

"Comme d'habitude, la perspective est rédigée de façon mitigée, mais il ne faut pas aller trop loin dans l'interprétation", relativise un trader basé à Francfort.

Max Warburton, analyste chez Bernstein Research, renchérit : "Même si le deuxième trimestre n'a pas donné lieu à la progression que certains de nous attendaient, la rentabilité reste élevée."

La marge d'exploitation du leader européen de l'automobile est en légère hausse, à 7,9% au deuxième trimestre, contre 6,0% un an auparavant.

Les livraisons de voitures ont augmenté de 15% sur le trimestre, sous l'impulsion du lancement de la nouvelle Passat sur le marché chinois, de la nouvelle version de la New Beetle aux Etats-Unis et en Europe, ainsi que d'une demande solide pour la marque de luxe Audi.

Volkswagen prévoit que la demande mondiale en voitures particulières sera plus élevée en 2011 qu'en 2010, et que la tendance positive en Chine et en Inde se poursuivra.

Le groupe, qui veut ravir au japonais Toyota la place de leader mondial d'ici à 2018, a indiqué avoir connu des difficultés dans son projet d'intégrer Porsche (PSHG_p.DE).

Le constructeur de Wolfsburg a reconnu "se préparer à la possibilité qu'un accord de fusion ne soit pas signé cette année", mais souligné que l'objectif d'intégrer Porsche au sein du groupe restait inchangé.

Jeudi, le français Renault (RENA.PA) a également publié des résultats positifs, au lendemain de l'avertissement lancé par son concurrent français PSA (PEUP.PA). (voir [ID:nLDE76O0Y9])

Edward Taylor, Gregory Schwartz pour le service français, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below