28 juillet 2011 / 08:14 / dans 6 ans

LEAD 2-Air France-KLM chute en Bourse après une perte au T2

* Perte d‘exploitation courante E145 mlns et perte nette pdg E197 mlns au T2

* Le groupe un peu plus prudent sur ses perspectives

* Deutsche Bank a abaissé sa recommandation à vendre

* Le titre perd plus de 7%, sous-performe Lufthansa

(Actualisé avec la conférence téléphonique, analyste, cours de clôture)

PARIS, 28 juillet (Reuters) - Air France-KLM (AIRF.PA) a chuté en Bourse jeudi, au lendemain de l‘annonce d‘une aggravation de sa perte d‘exploitation imputée au Japon, aux conséquences du “printemps arabe”, à la crise dans la zone euro et à la hausse des cours du pétrole.

L‘action de la compagnie franco-néerlandaise a clôturé en baisse de 8,13% à 8,619 euros, après un plus bas à 8,466 euros, accusant la quatrième plus forte baisse du SBF 120 .SBF120 et portant son recul depuis le début de l‘année à près de 37%.

“Air France est la plus risquée des compagnies aériennes, à notre avis. Elle a accusé les plus lourdes pertes du secteur pendant la crise et a été la première à décevoir nettement les attentes lors de la reprise”, résume Crédit suisse dans une note.

Deutsche Bank a abaissé sa recommandation d‘achat à vendre, tandis que Natixis Securities et CM-CIC, qui restent à l‘achat, ont réduit leurs objectifs de cours.

Air France-KLM a accusé une perte d‘exploitation courante creusée à 145 millions d‘euros en avril-juin, désormais le deuxième trimestre de son exercice. (voir [ID:nLDE76Q1KE])

Le groupe, qui anticipait auparavant une hausse de son résultat d‘exploitation sur l‘année calendaire 2011 comparé aux 28 millions de 2010, s‘est borné mercredi à prévoir un résultat positif, intriguant les analystes.

Le directeur général Pierre-Henri Gourgeon a expliqué ce glissement sémantique par la détérioration de la conjoncture en avril-juin, incitant le groupe à la prudence.

“Nous pensons toujours qu‘il est possible que nous soyons dans le vert - peut-être un peu au-dessus de ce chiffre de 28 millions - mais nous n‘avons pas une marge énorme”, a-t-il dit lors d‘une conférence téléphonique.

Le groupe a relevé son objectif d’économies pour 2011 de 470 à 500 millions d‘euros - il en a déjà réalisé 288 millions depuis le début de l‘année.

Pierre-Henri Gourgeon a ajouté que le chiffre d‘affaires pourrait avoisiner 25 milliards d‘euros cette année - en ligne avec le consensus Thomson Reuters I/B/E/S - contre 23,310 milliards d‘euros en 2010.

L‘allemande Lufthansa (LHAG.DE), qui a publié de son côté un très léger résultat d‘exploitation, a limité son recul à 2,8%, soit 14% depuis début janvier.

“En termes de performance opérationnelle, il est clair que Lufthansa s‘en tire mieux pour le moment”, a observé un analyste basé à Londres, pour expliquer le différentiel de cours entre les deux groupes.

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below