July 28, 2011 / 5:53 AM / 6 years ago

LEAD 3-Capgemini sanctionné en Bourse, la fonte du cash inquiète

6 MINUTES DE LECTURE

* Marge opérationnelle E289 mlns au S1, taux 6,1%

* CA E4,76 mds, +7,4% (consensus E4,71 mds)

* Maintient ses prévisions de CA et de marge pour 2011

* Les prix toujours sous pression - directeur financier

* L'action chute en fin de matinée

(Actualisé avec réactions d'analystes et cours)

par Gwénaelle Barzic

PARIS, 28 juillet (Reuters) - L'action de Capgemini (CAPP.PA) dégringole jeudi à la Bourse de Paris après la publication de semestriels sans surprise, le marché s'inquiétant de la forte diminution de ses liquidités.

La première société européenne de services informatiques a enregistré comme ses concurrents une accélération de son activité au deuxième trimestre mais elle a maintenu ses prévisions pour 2011 inchangées, évoquant les incertitudes pesant sur la conjoncture économique mondiale.

A 12h10, l'action abandonne 6,6% à 36,22 euros alors que l'indice européen des valeurs technologiques .SX8P cède 1,6% dans le même temps.

La trésorerie nette du groupe est tombée à 169 millions d'euros à la fin du premier semestre, contre 809 millions lors de la période correspondante l'an dernier, ce qui a déconcerté les investisseurs.

"Le principal, me semble-t-il, c'est le niveau de cash à la fin du S1 et celui visé à la fin de l'année qui est complètement fou par rapport a ce qu'on avait dans nos prévisions", commente un analyste basé à Paris.

"Ils nous disent que le cash à la fin de l'année sera supérieur à 250 (millions d'euros ndlr.), beaucoup moins que prévu, c'est négatif", ajoute-t-il, en précisant que sa prévision était jusqu'alors de 830 millions d'euros.

Cash "Artificiellement Haut"

Le directeur général de Capgemini, Paul Hermelin, a précisé lors d'une conférence téléphonique que cette forte consommation de liquidités s'expliquait par des acquisitions au premier semestre, l'accélération de la croissance mais aussi la "remise à niveau des positions" du groupe vis à vis de ses fournisseurs.

"Notre cash était probablement artificiellement haut", a-t-il précisé, sans réussir apparemment à rassurer le marché qui s'inquiète également de la faible amélioration de la marge opérationnelle.

Au premier semestre, Capgemini a enregistré une hausse de 7,4% à périmètres et change constants de son chiffre d'affaires à 4,76 milliards d'euros, en ligne avec le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Sa marge opérationnelle n'a en revanche progressé que de 0,3 point à 6,1%, pénalisée par les difficultés persistantes au Royaume-Uni et au Benelux.

Le groupe a maintenu sa prévision d'une amélioration d'un demi-point à un point de la marge sur l'ensemble de 2011, tout en reconnaissant des pressions persistantes sur les prix.

Après un recul de 2,0% dans l'activité d'intégration de systèmes au premier trimestre, la tendance au deuxième ne s'est pas améliorée, a dit le directeur financier Nicolas Dufourcq.

"Sur l'année 2011, on avait dit qu'on essaierait de pousser +1,0% de prix. L'objectif paraît difficile à atteindre maintenant", a-t-il ajouté.

Les analystes d'Exane BNP Paribas soulignent dans une note que la fourchette haute de l'objectif de marge ne pourra désormais être atteinte qu'à condition que le groupe améliore ses recrutements, notamment de jeunes diplômés, à la rentrée et qu'il parvienne à augmenter ses prix au deuxième semestre.

Capgemini a précisé avoir accéléré les embauches au premier semestre avec 16.500 recrutements. Cela porte à 114.274 son effectif total, dont 37% "offshore", c'est-à-dire dans les pays à bas salaires comme l'Inde, contre 35% il y a un an.

Le groupe, qui a procédé à une série de rachats de sociétés depuis le début de l'année, prévoit de marquer une pause avant de reprendre le chemin des acquisitions en 2012.

"Aujourd'hui, nous ne travaillons pas sur des acquisitions de moyenne ou grande taille", a dit Paul Hermelin. "Ce serait plutôt l'année prochaine d'après le calendrier prévisible."

* Le communiqué de Capgemini :

link.reuters.com/dam82s

* La présentation des résultats (en anglais) :

link.reuters.com/zym82s

* Les données financières complètes du groupe :

link.reuters.com/faz97r

Avec Matthias Blamont et Juliette Rouillon, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below