Technicolor maintient ses prévisions pour 2011

jeudi 28 juillet 2011 00h53
 

PARIS, 27 juillet (Reuters) - Le français Technicolor (TCH.PA: Cotation), spécialisé dans les équipements et services pour le cinéma, a fait état mercredi d'un résultat d'exploitation ajusté en petite hausse au titre du premier semestre et confirmé ses prévisions pour l'exercice en cours.

Le résultat d'exploitation ajusté des activités poursuivies s'est établi à 37 millions d'euros, en hausse de 4%, pour un chiffre d'affaires des activités poursuivies de 1,56 milliard d'euros, en hausse de 4% également (+8,3% à taux de change constants).

Le REX total des activités poursuivies est en repli de 10% à 12 millions d'euros, en raison de coûts de restructuration, de charges pour dépréciations d'actifs "et autres éléments non récurrents", indique la société dans un communiqué.

Elle ne donne pas le détail de ses résultats pour le deuxième trimestre, se contentant que préciser que le chiffre d'affaires des activités poursuivies a atteint 747 millions d'euros, ce qui représente une baisse de 6,1% comparé au deuxième trimestre 2010 et une hausse de 1,2% à taux de change constants.

Le recul du chiffre d'affaires au T2 s'explique par une chute de près de 15%, à taux de change constant, du chiffre d'affaires de la branche Distribution numérique.

Le groupe a néanmoins confirmé ses perspectives 2011.

Au second semestre, explique Technicolor, "la robustesse des activités licences et des tendances favorables dans le segment 'Services Entertainment' devraient compenser la faiblesse des revenus et des marges du segment distribution numérique, et permettre au groupe de réaliser un chiffre d'affaires en légère croissance à taux de change constants en 2011 et de générer un EBITDA ajusté comparable ou en légère hausse par rapport à 2010."

Technicolor a par ailleurs annoncé le rachat à Cinedigm Digital Cinema (CIDM.O: Cotation), pour un montant non communiqué, des actifs de distribution physique et électronique de cinéma numérique du groupe américain pour les salles de cinéma.

L'accord prévoit notamment le rachat des équipements de duplication et de stockage sur disques durs de Cinedigm, ainsi que les droits d'utilisation de ses 300 installations satellites.

(Danielle Rouquié pour le service français)