July 27, 2011 / 4:18 PM / 6 years ago

LEAD 1-Nasdaq tempère les spéculations de fusion

3 MINUTES DE LECTURE

* BPA hors exceptionnels de $0,62 contre consensus de $0,60

* C.A. en hausse de 7% à $416 mlns

* "Je ne suis pas à Londres", dit le DG

* Le titre perd plus de 3,5%

NEW YORK, 27 juillet (Reuters) - Nasdaq Composite a profité de l'annonce de résultats trimestriels meilleurs que prévu pour tenter de faire cesser mercredi les spéculations voulant que l'opérateur boursier se relance dans la course aux fusions & acquisitions qui agite le secteur depuis le début de l'année.

Après avoir finalement renoncé à racheter NYSE Euronext NYX.N, en passe de se rapprocher avec Deutsche Börse DBG1n.DE, Nasdaq Composite était présenté comme le candidat idéal pour reprendre le London Stock Exchange (LSE.L), l'opérateur de la Bourse de Londres qui a échoué à racheter celui de la Bourse de Toronto.

"Avec notre valorisation actuelle, il est difficile de faire la preuve de la valeur (...) de ce type d'opportunités de croissance externe", a déclaré Robert Greifeld, directeur général de Nasdaq lors d'une conférence téléphonique.

"Je ne suis pas à Londres", a-t-il ajouté en guise de plaisanterie.

L'opérateur boursier a mis en avant la nécessité de se désendetter et de prendre une part plus importante du marché actions aux Etats-Unis.

Nasdaq OMX, qui opère la Bourse éponyme ainsi que des places dans les pays scandinaves, a également revu en légère hausse son enveloppe de dépenses pour 2011, de 920-940 millions à 950-965 millions.

Ceci est notamment le fait d'une augmentation des investissements en matière de sécurité à la suite d'une attaque informatique subie par le groupe l'an dernier.

Hors les 29 millions de dollars que lui ont côuté sa tentative ratée de s'emparer de NYSE Euronext, Nasdaq Composite a dégagé un bénéfice net de 112 millions de dollars, soit 0,62 dollar par action, contre 108 millions (0,52 dollar/action) et 0,60 dollar attendu par les analystes.

Ces derniers attribuent cette performance meilleure que prévu à une reprise des introductions en Bourse, à des gains de parts de marché aux Etats-Unis et à une fiscalité plus avantageuse.

Le chiffre d'affaires a progressé de 7% à 416 millions alors que les spécialistes avaient tablé sur 413 millions.

Malgré ces résultats supérieurs aux attentes, le titre Nasdaq cédait 3,62% à 23,41 dollars alors que l'indice Nasdaq reculait de 1,79%.

Jonathan Spicer, Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below