27 juillet 2011 / 15:33 / il y a 6 ans

France-Le FMI invite les banques à accroître leurs fonds propres

PARIS, 27 juillet (Reuters) - Le Fonds monétaire international a invité mercredi les banques françaises à renforcer leurs fonds propres pour atteindre les nouvelles exigences réglementaires du comité de Bâle qui supervise le secteur bancaire.

Dans son rapport annuel diffusé mercredi par les autorités françaises, le FMI incite aussi les établissements bancaires français à réduire la part de leurs financements à court terme, pour être moins dépendants des ressources financières des fonds monétaires américains.

“Les principales banques françaises ont augmenté leur capital depuis la crise mais les niveaux de capital doivent être encore plus augmentés pour atteindre les niveaux de Bâle III”, écrit le FMI.

“De plus, les principales banques sont de taille importante et d‘importance systémique globale”, poursuit l‘institution de Washington.

Le FMI souligne qu‘avec un ratio de fonds propres “durs” - ratio core tier one - de 8,8% en moyenne, les banques françaises ressortent moins capitalisées que leurs concurrents européens, la moyenne européenne de ratio core tier one étant de 10%.

Les banques françaises ont néanmoins toujours affirmé depuis un an qu‘elles n‘avaient pas besoin de procéder à des augmentations de capital pour être en conformité avec les nouvelles exigences réglementaires.

Le FMI considère également que le secteur bancaire français est trop dépendant des financements à court terme et invite du coup les banques à allonger la durée de leurs financements.

“Sur le plus court terme et en fonction des conditions de marché, les banques peuvent améliorer leur situation de liquidité en allongeant les maturités lors du refinancement de leur dette existante”, fait savoir le FMI.

“Les financements court terme dépendent lourdement des actifs en dollar américain provenant des fonds monétaires américains.”

Le FMI relève toutefois que les établissements français ont nettement amélioré leurs résultats en 2010 et que leur rentabilité a dépassé les niveaux d‘avant la crise financière.

Voir aussi:

* France-Le FMI invite les présidentiables à poursuivre la rigueur [ID:nLDE76Q16M]

* Le POINT sur l‘actualité des banques [ID:nLDE76P1M0]

Matthieu Protard, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below