28 juillet 2011 / 06:03 / dans 6 ans

LEAD 3-Lafarge-Peu d'espoir de hausse des profits en 2011

* CA à E4,41 mds au T2, ROC -12% à 702 mlns (consensus E4,415 mds et -7,5% à E773,6 mlns)

* Hausse des coûts et effets de change devraient peser sur la croissance des résultats

* Le titre perd près de 4%

(Actualisé avec conférence analystes, cours de Bourse)

par Marc Joanny

PARIS, 28 juillet (Reuters) - Lafarge LAFP.PA n‘a guère laissé espérer jeudi une hausse de ses profits en 2011, en raison de l‘inflation de ses coûts et d‘une moindre capacité à faire passer des hausses de prix, malgré la confirmation de ses anticipations de progression des volumes.

Le numéro un mondial du ciment, numéro deux mondial pour le béton, a néanmoins confirmé son objectif d‘un désendettement d‘au moins deux milliards d‘euros cette année.

Le groupe, qui a réalisé au deuxième trimestre un chiffre d‘affaires stable à 4,416 milliards d‘euros, a accusé un recul de 12% de son résultat opérationnel courant par rapport à la période correspondante de 2010 à 702 millions. La marge opérationnelle a ainsi reculé de 290 points de base à 15,9%.

Le bénéfice net part du groupe est en baisse de 12% sur le trimestre à 289 millions et de 34% sur les six premiers mois de l‘année à 260 millions.

Les analystes interrogés par Reuters s‘attendaient en moyenne à une stabilité du chiffre d‘affaires au deuxième trimestre à 4,415 milliards et à un repli de 7,5% du résultat opérationnel courant à 773,6 millions d‘euros.

“L‘inflation des coûts et les effets de change pèsent sur les résultats et devraient avoir un impact sur la croissance des résultats de l‘année”, prévient le groupe dans un communiqué.

Au cours d‘une conférence téléphonique, le PDG, Bruno Lafont, a confirmé l‘anticipation faite à l‘issue du premier trimestre d‘une hausse de 10% des coûts énergétiques sur 2011 et a dit s‘attendre à une progression de 6% des coûts globaux.

Lafarge a maintenu son anticipation d‘une croissance de la demande de ciment comprise entre 2 et 5% en 2011 par rapport à 2010 emmenée par les pays émergents.

Le groupe a revu à la baisse les perspectives du marché nord-américain anticipant désormais une évolution comprise entre -1% et 2% contre +1% à +4% précédemment et ajusté celles de l‘Amérique latine (+6% à +7% contre +7% à +10% et de l‘Asie (=4% à 7% contre +7% à 8%). En revanche, les perspectives pour l‘Europe centrale et orientale ont été relevées entre +6% et +9% contre +3% à +6% précédemment.

ENVIRONNEMENT “PLUS DIFFICILE”

En termes de prix, Lafarge s‘attend à une stabilité voire une légère hausse sur l‘année alors qu‘il tablait sur une hausse auparavant.

Bruno Lafont s‘est dit une nouvelle fois déterminé à compenser l‘alourdissement des coûts par des augmentations de ses prix de vente au cours des prochains trimestres.

Le groupe a par ailleurs réalisé 50 millions d‘euros d’économies de coûts structurels au deuxième trimestre comme au premier, en ligne avec son objectif d‘une réduction d‘au moins 200 millions cette année, précise le communiqué.

Soulignant lors d‘une conférence avec les analystes que l‘environnement est “actuellement plus difficile”, le directeur général adjoint en charge des finances Jean-Jacques Gauthier a déclaré que les hausses de coûts auraient “clairement un impact sur les résultats” tout en soulignant l‘impact favorable des volumes.

A la fin du premier trimestre, le groupe, qui ne donne pas de prévisions de résultats, s’était dit “bien positionné” pour réaliser une croissance de ses profits en 2011.

L‘action Lafarge cède près de 4% à 11h15 portant son recul depuis le début de l‘année à plus de 21% contre une baisse de 8,5% pour l‘indice DJ Stoxx du secteur .SXOP.

L‘endettement net du groupe se situait à 14,26 milliards d‘euros à la fin du premier semestre, contre 15,16 milliards un an auparavant (-6%). Lafarge a annoncé ce mois-ci la cession d‘une grande partie de ses activités plâtres pour près d‘un milliard d‘euros.

Le montant total des investissements s‘est élevé à 587 millions d‘euros sur les six premiers mois de 2011 contre 718 millions pour la période correspondante de 2010.

Le groupe a revu à la hausse ses prévisions d‘investissements de 1 milliard à 1,2 milliard d‘euros pour 2011 afin de financer des projets de développement et de productivité.

* Le communiqué de Lafarge:

link.reuters.com/jam82s

* Les principales données financières du groupe:

link.reuters.com/vyd28r (Édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below