CORR-CNCC-Mise en garde sur les comptes de sociétés au 30 juin

lundi 25 juillet 2011 17h39
 

Au 1er paragraphe, bien lire la profession au lieu des experts comptables

PARIS, 25 juillet (Reuters) - La Compagnie nationale des commissaires aux comptes (CNCC) a mis en garde lundi la profession sur les conséquences comptables du deuxième plan d'aide à la Grèce lors de leur examen des comptes des entreprises arrêtés au 30 juin 2011.

A l'issue d'une réunion des représentants de la profession, la CNCC recommande aux commissaires aux comptes de prendre en considération, lors de l'examen des comptes au 30 juin, les décisions prises par les dirigeants européens sur la Grèce.

"Il conviendra d'en tirer toutes les conséquences sur la valorisation de tels actifs dans les comptes au 30 juin 2011 en fonction des circonstances propres à chacune des entités contrôlées", précise la CNCC dans un communiqué.

"La CNCC attire également l'attention sur l'importance d'une information complète sur l'exposition aux risques souverains ainsi que sur les estimations retenues en matière de valorisation des actifs, dans les informations financières figurant dans les comptes intermédiaires ou semestriels."

La zone euro a mis jeudi dernier tout son poids derrière la Grèce en mettant sur pied un nouveau plan de soutien impliquant le secteur privé et en réformant de manière spectaculaire son fonds de stabilité pour en faire un embryon de "Fonds monétaire européen". (voir [ID:nLDE76K1SY])

* Le POINT sur la crise de la zone euro [nZONEURO]

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)