Congo-Total chiffre à $10 mds l'investissement pour Moho Bilondo

dimanche 24 juillet 2011 15h20
 

BRAZZAVILLE, 24 juillet (Reuters) - Total (TOTF.PA: Cotation) chiffre à dix milliards de dollars (sept milliards d'euros) l'investissement nécessaire pour développer le gisement pétrolier de Moho Bilondo Nord au large des côtes de la République du Congo, a déclaré son PDG, Christophe de Margerie.

"Le projet Moho Bilondo Nord constitue l'avenir de l'exploration pétrolière à l'horizon 2015-2017 au Congo", a déclaré Christophe de Margerie après une rencontre la semaine dernière avec le président Denis Sassou N'Guesso, selon la presse publique congolaise.

"A ce jour, une équipe travaille sur la définition de ce projet nécessitant un investissement de dix milliards de dollars US. Il y a encore beaucoup d'hydrocarbures à développer dans ce pays. On est loin d'atteindre ce qu'il y a à développer", a ajouté le PDG du pétrolier français.

Prié de confirmer ces commentaires, publiés ce week-end sur un site web de la présidence et par la presse audiovisuelle d'Etat, un porte-parole de Total à Paris s'est refusé à tout commentaire.

L'an dernier, Total avait indiqué que le gisement Moho Bilondo Nord contenait 300 millions de barils de pétrole environ et qu'une décision concernant son développement pourrait être prise à la mi-2011.

Au total, sur Moho Bilondo, les investissements et les profits sont divisés en trois : Total, qui en est l'opérateur, avec un intérêt de 53,5%, l'américain Chevron (CVX.N: Cotation) avec 31,5% et la compagnie nationale pétrolière congolaise, la SNPC, avec 15%.

Un dizaine de sociétés pétrolières occidentales sont actives au Congo, dont le pétrole représente 70% des recettes de l'Etat.

Total représente à lui seul 60% de la production de brut congolais, avec une production qui devrait atteindre 127 millions de barils cette année (348.000 barils par jour), contre 114,5 millions en 2010.

(Christian Tsoumou à Brazzaville et Christian Plumb à Paris, Danielle Rouquié pour le service français)