July 20, 2011 / 2:28 PM / in 6 years

AVANT-PAPIER-France Télécom attendu sur sa revue d'actifs

5 MINUTES DE LECTURE

* Présentera ses résultats du T2 le 28 juillet avant Bourse

* CA de E11,38 mds et Ebitda de E3,95 mds prévus au T2 -Consensus

* Sur fond de retard boursier face aux concurrents européens

par Marie Mawad

PARIS, 20 juillet (Reuters) - France Télécom FTE.PA pourrait dévoiler le 28 juillet des décisions sur sa revue d'actifs, à l'occasion de l'annonce de ses résultats trimestriels, la présentation d'un plan stratégique fin mai n'ayant pas suffi à insuffler un nouvel élan boursier à l'opérateur historique.

Les comptes du deuxième trimestre devraient révéler une nouvelle dégradation des marges, selon les analystes, dans un marché des télécoms français en proie à une concurrence accrue quelques mois avant l'arrivée d'un quatrième opérateur, Free Mobile (ILD.PA).

Le consensus Reuters I/B/E/S, calculé à partir des estimations de six analystes, table sur des ventes de 11,38 milliards d'euros et un Ebitda de 3,95 milliards au deuxième trimestre.

Après avoir remis à plat sa stratégie dans les contenus, avec l'arrivée de Stéphane Richard à la tête du groupe début 2010, France Télécom a entamé la revue de ses participations en Europe en vue d'éventuelles cessions ou renforcements au capital d'entreprises dans lesquelles il détient des parts minoritaires.

Le Portugal et l'Autriche sont en ligne de mire, représentant jusqu'à 500 millions d'euros de recettes selon les dernières estimations des analystes, dont certains ajoutent qu'il n'est pas exclu que les actifs belges et suisses fassent aussi l'objet de décisions majeures, ce qui porterait les montants concernés par la revue à plus de trois milliards d'euros.

Stéphane Richard, qui avait promis fin mai des décisions "dans les semaines à venir" sur la Suisse, avait indiqué à Reuters début juillet que d'autres détails seraient fournis lors de la présentation des résultats du deuxième trimestre.

Le PDG avait précisé à la même occasion que si le groupe venait à céder pour plus d'un milliard d'euros d'actifs, il pourrait en restituer davantage à ses actionnaires.

Ces initiatives interviennent alors que l'opérateur historique français est à la traîne en Bourse dans son secteur, et ce malgré une distribution de dividende généreuse qu'il s'est engagé à stabiliser à 1,40 euro par action jusqu'en 2015.

France Télécom a tenté de justifier sa stratégie le 31 mai dernier lors d'une journée investisseurs, mais le titre a cédé près de 13% depuis, creusant son recul à -10% depuis le début de l'année, à comparer avec -6% pour l'indice européen des télécoms .SXKP, et un gain de 8% pour le concurrent Deutsche Telekom DETGn.DE. Le groupe français affiche donc désormais le taux de rendement - rapportant le dividende au cours de Bourse - parmi les plus généreux de son secteur, à environ 10%, contre un peu moins de 8% pour l'indice des télécoms.

Au premier trimestre, les ventes de France Télécom s'étaient établies à 11,23 milliards d'euros et la marge d'Ebitda retraité à 33,3% (-1,3 point). En données publiées, l'Ebitda était de 3,7 milliards d'euros, conforme aux attentes des analystes. [ID:nLDE6AI1U8]

L'opérateur s'est fixé pour objectif phare pour 2011 celui d'un cash flow organique de huit milliards d'euros.

Voir aussi :

* France Télécom dévoile un plan 2015 sans grande surprise [ID:nLDE74U03S]

* ANALYSE France Télécom passe en revue ses actifs européens [ID:nLDE73C1XQ]

* France Télécom étudie une offre sur un opérateur mobile de RDC [ID:nLDE76G069]

Édité par Jean-michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below