Usine PSA-Le maire d'Aulnay veut une table ronde à la rentrée

jeudi 30 juin 2011 15h49
 

PARIS, 30 juin (Reuters) - Le maire d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) demande une table ronde à la rentrée entre la direction de PSA (PEUP.PA: Cotation), les élus locaux et les syndicats du groupe automobile pour obtenir des éclaircissements sur l'avenir de l'usine implantée dans sa ville.

Le site PSA d'Aulnay-sous-Bois, qui emploie 3.600 personnes et qui produit la Citroën C3, fait l'objet depuis le début du mois de rumeurs de fermeture. Un document interne sur un projet de délestage au profit de l'usine de Poissy (Yvelines), révélé par la CGT, est qualifié de "caduc" par la direction du groupe.

"Concrètement, j'ai demandé au préfet qu'il installe une table ronde qui pourrait préciser des garanties de manière plus précise qu'elles l'ont été", a déclaré jeudi le maire d'Aulnay-sous-Bois, le socialiste Gérard Ségura, lors d'une conférence de presse à l'issue d'une rencontre avec le ministre de l'Industrie Eric Besson.

"Et au-delà de cette table ronde, (dont) j'attends qu'elle éclaircisse les choses et lève les ambiguïtés inquiétantes qui restent, j'ai demandé la mise en place d'un observatoire de l'évolution stratégique de l'industrie automobile", a ajouté Gérard Ségura.

Il a estimé que la table ronde pourrait avoir lieu en septembre ou octobre.

Le maire a également répété que le directeur de l'usine d'Aulnay lui assurait encore au début juin que la C3 serait produite sur son site jusqu'à la fin du cycle du modèle, soit jusqu'en 2016-2017.

PSA refuse de s'engager sur un calendrier, indiquant simplement que la question d'Aulnay n'est pas d'actualité.

Voir aussi :   Suite...