Glencore dit ne pas travailler à un rachat d'ENRC

mardi 14 juin 2011 11h50
 

LONDRES, 14 juin (Reuters) - Le suisse Glencore (GLEN.L: Cotation) a assuré mardi ne pas réfléchir activement à une offre sur le kazakh ENRC ENRC.L, comme l'intention lui en était prêtée.

"Glencore examine et examinera toujours un large éventail de possibilités dans le secteur", a déclaré le directeur général Ivan Glasenberg après l'annonce selon laquelle le géant du négoce de matières premières a connu une hausse de 45% de son bénéfice d'exploitation au premier trimestre.

"Nous pouvons en revanche confirmer que même si nous parlons à beaucoup de gens dans le secteur, nous n'étudions pas activement d'offre sur ENRC", a-t-il ajouté.

ENRC traverse une passe difficile en raison de dissensions au sein de son équipe dirigeante. Le titre a fortement progressé depuis lundi en raison de rumeurs sur un possible rachat par Glencore. (voir [ID:nLDE75C0A3]) Glencore s'est introduit en Bourse le mois dernier à Londres et Hong Kong.

Le groupe, qui publiait mardi ses premiers résultats depuis son arrivée sur les marchés, a fait état d'un bénéfice d'exploitation net (EBIT) de 1,8 milliard de dollars, contre 1,2 milliard un an auparavant.

Les fortes performances de ses branches pétrole et céréales ont permis de compenser le tassement des contributions apportées par les métaux et les minerais.

Vers 9h15 GMT, le titre Glencore perdait 1,8% à 514 pence, et celui d'ENRC reculait de 2,32% à 758,5 pence.

(Clara Ferreira-Marques, Gregory Schwartz pour le service français, édité par Nicolas Delame)