9 juin 2011 / 07:33 / dans 6 ans

LEAD 1 Ipsen veut plus que doubler son CA d'ici 2020

* Prévoit d‘au moins tripler son résultat opérationnel

* Veut accroître sa spécialisation

* Se développer aux Etats-Unis et sur les émergents

* Charge de restructuration de E80-100 mlns en 2011-2012

PARIS, 9 juin (Reuters) - Ipsen (IPN.PA) a présenté jeudi son nouveau plan stratégique qui doit lui permettre d‘au moins doubler son chiffre d‘affaires et tripler son résultat opérationnel d‘ici 2020.

Pour ce faire, le groupe pharmaceutique français veut accroître sa spécialisation, notamment en se dotant d‘une nouvelle organisation en franchises et en concentrant ses dépenses de Recherche & Développement sur les toxines et les peptides.

Ipsen a subi plusieurs revers de recherche qui ont fait chuter le titre du laboratoire pharmaceutique de 41% en 2010 et conduit au départ de son président Jean-Luc Bélingart.

Le nouveau président Marc de Garidel, nommé fin 2010, avait été chargé de définir une nouvelle stratégie pour le groupe qui pèse 1,1 milliard d‘euros, dont 62% générés par des médicaments de spécialité (oncologie, endocrinologie, neurologie, hématologie), générateurs de fortes marges.

Dans un communiqué diffusé avant la présentation de ce plan aux investisseurs, Marc de Garidel précise vouloir accélérer le développement du groupe vers les Etats-Unis et sur les marchés émergents.

RECHERCHE D‘UN PARTENAIRE EN FRANCE EN MEDECINE GENERALE

Ce plan se traduira par une charge de restructuration de 80 à 100 millions d‘euros avant impôts sur les années 2011 et 2012, principalement liée au transfert des opérations commerciales américaines sur la côte Est et à la fermeture du site R&D de Barcelone.

A l‘horizon 2020, l‘ambition d‘Ipsen est ainsi de plus que doubler son chiffre d‘affaires pour atteindre 2,0-2,5 milliards d‘euros et de plus que tripler son résultat opérationnel pour atteindre 500-600 millions d‘euros.

Le groupe, contrôlé à 73% par la famille Beaufour, a confirmé ses objectifs de vente pour 2011: une croissance de ses ventes de médecine de spécialité proche de 8,0% et une baisse de ses ventes de médecine générale dans une fourchette de 8,0% à 10,0%, en particulier en fonction de l’évolution de la conjoncture en France.

Ipsen a précisé rechercher activement un partenaire pour les activités de la médecine générale en France - dont le développement sera poursuivi à l‘international - et un acquéreur pour son usine de Dreux (Eure-et-Loir), spécialisée dans les médicaments oraux présentés sous forme de sachets et de solutions.

Vers 9h25, le titre Ipsen, dont la capitalisation boursière avoisine 2,3 milliards d‘euros, progressait de 0,4% à 26,81 euros. Il a regagné 17,4% depuis le début de l‘année.

Voir aussi :

* Le communiqué d‘Ipsen :

link.reuters.com/nen99r

* La présentation aux investisseurs:

link.reuters.com/qen99r

* Les principales données financières du groupe

link.reuters.com/fys38r

(Jean-Michel Bélot, édité par Wilfrid Exbrayat)

Reportage économique. Tél 01 49 49 53 82 Reuters Messaging : noelle.mennella.reuters.com@reuters.net

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below