L'Iata prévoit une chute des bénéfices des compagnies aériennes

lundi 6 juin 2011 08h34
 

SINGAPOUR, 6 juin (Reuters) - Les compagnies aériennes mondiales ont réduit de plus de 50% leurs bénéfices prévisionnels 2011, en raison de la hausse des prix du carburant et d'un contexte géopolitique troublé.

L'Association internationale du transport aérien (Iata), qui représente la plupart des grandes compagnies mondiales, a annoncé anticiper pour 2011 quatre milliards de dollars de bénéfices cumulés, contre une précédente estimation de 8,6 milliards de dollars.

Cela représenterait une diminution de plus de 75% par rapport à 2010, dont les bénéfices estimés ont été relevés de 16 à 18 milliards de dollars.

"Les progrès en matière de rendement effectués au cours de la dernière décennie, couplés à l'amélioration de la situation économique mondiale, compensent le prix élevé du carburant", a déclaré le directeur général de l'Iata Giovanni Bisignani, lors de l'assemblée générale annuelle à Singapour.

"Mais avec une marge désastreuse de 0,7%, la capacité d'absorption de nouveaux chocs est faible", a-t-il ajouté.

L'Iata table pour 2011 sur un cours moyen du baril de pétrole à 110 dollars, soit une hausse de 15% par rapport à l'an dernier (96 dollars).

Le groupe a également mis en garde contre l'écart qu'il anticipe entre la hausse des capacités en 2011 (+5,8%) et celle de la demande (+4,7%). Ce différentiel de 1,1 point est nettement plus élevé que celui de 0,3 point de la précédente estimation.

L'Iata a par ailleurs souligné le risque de conflit commercial dans le cas où l'Union européenne persisterait à vouloir imposer aux compagnies aériennes de prendre part à son programme de permis d'émissions de CO2. [ID:nLDE7540CV]

(Alison Leung et Harry Suhartono, Gregory Schwartz pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)