TF1 modifie son offre publicitaire pour remonter ses prix

mercredi 1 juin 2011 16h37
 

PARIS, 1er juin (Reuters) - Le groupe TF1 (TFFP.PA: Cotation) va revoir son offre publicitaire afin de répondre de manière plus ciblée aux besoins de ses annonceurs et tenter ainsi de faire remonter ses tarifs.

A l'occasion d'une journée dédiée aux analystes et aux investisseurs, le premier groupe de télévision privé en France a indiqué mardi qu'il se fixait pour objectif d'augmenter ses prix nets de 5% au cours des deux prochaines années.

Au premier trimestre, TF1 a accusé une baisse de 2,6% de ses recettes publicitaires, le recul de ses audiences sur la période, marquée par les échecs de plusieurs programmes-phares, ayant limité sa capacité à renégocier à la hausse ses tarifs auprès des annonceurs. (voir [ID:nLDE74B1EU])

S'il juge difficile de faire progresser son chiffre d'affaires publicitaire en volumes, le groupe estime en revanche disposer d'importantes marges de manoeuvre pour faire remonter les prix, selon des documents mis en ligne sur son site internet. La filiale de Bouygues (BOUY.PA: Cotation) compte notamment accentuer la segmentation de son offre en fonction des différentes périodes de la journée, cibler de manière plus fine ses audiences et proposer des outils plus efficaces de mesure de l'efficacité des campagnes publicitaires.

Les annonceurs auront également la possibilité de souscrire à des offres garantissant des niveaux d'audience sur certaines cibles.

Cette refonte, qui sera présentée aux annonceurs dès ce mois-ci, doit entrer en vigueur à partir de début 2012.

"Il est trop tôt et très difficile d'en mesurer l'impact financier", estiment dans une note les analystes d'Exane BNP Paribas, qui jugent cependant que cette nouvelle stratégie n'est pas sans risque pour TF1.

A 16h30, le titre gagnait 0,68% à 12,535 euros alors que l'indice sectoriel européen cédait 1,08%.

Selon plusieurs analystes, TF1 - qui n'a pas fait de commentaires sur la tendance du marché publicitaire au deuxième trimestre - s'est également montré déterminé à poursuivre sa politique de maîtrise des coûts au cours des années à venir, sans toutefois fournir de prévision chiffrée.

Le groupe compte notamment sur les synergies entre TF1 et ses deux chaînes de la TNT, TMC et NT1, en particulier en termes d'acquisitions de programmes.

(Gwénaelle Barzic, édité par Dominique Rodriguez)