MARCHÉS-Les thèmes à retenir pour la semaine prochaine

dimanche 22 mai 2011 09h05
 

LONDRES, 20 mai (Reuters) - Voici les grands thèmes qui risquent de s'imposer aux traders et aux investisseurs dans la semaine qui vient:

1 - LE POUVOIR DE CE QU'ON ATTEND - La fin prochaine du programme d'assouplissement quantitatif de la Fed (QE2) est tout sauf inattendue mais elle aura toutefois un impact sur les marchés. Selon une enquête Reuters, les actions, les obligations, l'or et l'euro devraient baisser dans les trois mois suivant la fin du QE2. Quant à l'ampleur du recul, cela dépendra d'une combinaison de facteurs. Dans le cas de l'euro, sa baisse sera fonction de la façon dont seront traités les problèmes de la Grèce. Si l'Allemagne doit contribuer à d'autres sauvetage dans la zone euro, cela aura des conséquences sur les flux de capitaux qui sortiront des Bunds pour se placer sur les emprunts du Trésor américain, ce qui, dans la foulée, pourrait limiter l'ampleur de la hausse des rendements obligataires après la fin de QE2. En ce qui concerne les actions, si les résultats du deuxième trimestre sont bons et si les valorisations boursières apparaissent bon marché, cela pourrait contribuer à atténuer le coup constitué par la fin du QE2, surtout si l'économie mondiale reste en croissance.

* GRAPHES-USA : Les TIPS à 10 ans trop pessimistes ? [ID:nLDE74I1XV])

2/ INCERTITUDE CONTRE CERTITUDES DEPLAISANTES. Apparemment, les investisseurs estiment que les Etats-Unis parviendront à un accord pour relever le plafond de leur dette avant que les administrations publiques ne cessent de fonctionner.

On peut se demander s'il n'est pas pire de rester dans l'incertitude au sujet de ce que feront les Européens pour traiter les problèmes de la Grèce que de prendre des décisions, quelles qu'elles soient.

Quoi qu'il en soit, le rendement offert par la dette de la zone euro, restera supérieur à celui offert par les Treasuries.

3/ DISCUSSIONS MONETAIRES. Les responsables de la politique monétaires trouvent toujours de nouveaux mots pour décrire ce qui se passe quand un pays souverain ne rembourse pas ce qu'il doit à un porteur d'obligations ou quand il ne rembourse pas au bon moment. On parle maintenant de reprofilage plutôt que de restructuration mais en fait, cela revient au débat entre restructuration dure et restructuration douce.   Suite...