18 mai 2011 / 10:28 / dans 6 ans

LEAD 2-Thales-Le PDG prudent sur les discussions avec Safran

* Thales et Safran rediscutent d’échanges d‘actifs dans la défense

* Dassault Aviation, actionnaire de Thales, espère un accord d‘ici quelques semaines

* “Il reste encore du chemin à faire”, dit le PDG de Thales

* Sur l‘A400M, la conclusion d‘un accord n‘est “pas une question de semaines”

(Actualisé avec des propos du PDG à des journalistes)

par Cyril Altmeyer

PARIS, 18 mai (Reuters) - Le PDG de Thales (TCFP.PA) s‘est montré mercredi prudent quant à l‘aboutissement des discussions d’échanges d‘actifs dans la défense avec Safran (SAF.PA), qui ont récemment repris, un an après leur interruption faute d‘accord sur leurs modalités.

Le PDG de Dassault Aviation (AVMD.PA), premier actionnaire industriel de Thales avec 26% du capital, avait estimé lundi qu‘un accord pourrait être conclu d‘ici quelques semaines. Le périmètre d’échange est fixé et il reste à trouver un accord sur la soulte en numéraire que devra payer Thales à Safran, a expliqué Charles Edelstenne. (voir [ID:nLDE74F1PM])

“Le projet sera complet lorsqu‘on se sera mis d‘accord sur les valorisations. Comme c‘est l’étape qui est devant nous, je suis prudent sur le calendrier, voire sur l‘aboutissement des discussions”, a dit Luc Vigneron aux actionnaires. “Il y a encore du chemin à faire.”

Thales et Safran ont annoncé la semaine dernière avoir repris leurs discussions. L‘Etat français, qui détient 30,2% de Safran et 27% de Thales, pousse à une telle opération pour réduire les doublons dans un secteur de la défense en pleine réduction budgétaire. [ID:nLDE7490E7]

“C‘est bénéfique aux activités concernées (...) parce que cela construit une filière industrielle plus forte face à la compétition internationale”, a précisé Luc Vigneron à des journalistes à l‘issue de l‘AG.

Le projet prévoit que Thales récupère l‘optronique des deux groupes - combinaison d’électronique et d‘optique - et Safran la navigation inertielle - qui permet par exemple à un avion de se guider automatiquement -, la génération électrique et quelques autres petites activités, notamment de sécurité.

L‘avionique, qui intéresse toujours Safran mais que Thales et Dassault Aviation refusent de céder, a été exclue des discussions, même sous la forme d‘une coentreprise.

Les activités apportées par Safran représenteraient 650 millions d‘euros de chiffre d‘affaires. Selon Les Echos, la soulte que Thales devra verser pourrait s‘approcher de 500 millions, ses activités ne représentant que 200 à 300 millions de chiffre d‘affaires.

Luc Vigneron a souligné que le groupe, désendetté, n’était pas contraint par sa capacité financière, tout en ajoutant : “Je ne veux pas payer trop cher. Je veux payer ce que ça vaut”.

LONGUES DISCUSSIONS SUR LE FINANCEMENT DE L‘A400M

Thales a annoncé mercredi dernier une chute de ses prises de commandes au premier trimestre sous le coup des pressions budgétaires dans le secteur de la défense en Europe et de l‘instabilité au Moyen-Orient. [ID:nLDE74A22K]

Le groupe, qui a néanmoins confirmé ses objectifs pour 2011 en soulignant que le premier trimestre n’était pas représentatif de la tendance annuelle, a été déficitaire en 2010 sous le coup de provisions liées à des contrats sous-performants comme celui de l‘avion de transport militaire A400M. [ID:nLDE71L1RQ]

Thales fournit à Airbus Military EAD.PA le système de contrôle et de visualisation du cockpit de l‘A400M, dans le cadre d‘un contrat conclu en 2004.

Après avoir redéfini les aspects techniques et juridiques du programme qui accuse quatre ans de retard, Thales vient d‘entamer les discussions sur la question de son financement avec EADS, qui a obtenu début avril une rallonge vitale de 3,5 milliards d‘euros de la part des sept nations clientes. [ID:nLDE7361B2]

“Il faut donner du temps à la négociation sur ce point-là qui vient à peine de commencer”, a dit Luc Vigneron. “Je ne pense pas que ce soit une question de semaines”.

L‘assemblée générale a approuvé le versement d‘un dividende stable, à 0,50 euro par action, au titre de 2010.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below