16 mai 2011 / 16:13 / il y a 6 ans

LEAD 2-Bouygues - Objectif relevé avec le BTP, Alstom pèse au T1

* Objectif de CA 2011 relevé à E31,9 mds contre E31,7 mds

* CA +4% à E6,7 mds au T1, conforme au consensus

* Net pdg -81% à E34 mlns avec la baisse de la contribution d'Alstom

* CA de Bouygues Telecom +5% au T1, Ebitda -10%

(Actualisé avec téléconférence)

par Gilles Guillaume

PARIS, 16 mai (Reuters) - Bouygues (BOUY.PA) a légèrement relevé lundi son objectif de chiffre d'affaires annuel après un premier trimestre marqué par un début d'année vigoureux dans la construction mais pénalisé au niveau du résultat net par la contribution d'Alstom (ALSO.PA).

Le groupe de construction, de médias et de télécommunications table désormais sur un chiffre d'affaires de 31,9 milliards d'euros en 2011, contre 31,7 milliards attendu en mars, soit une croissance de 2,2% contre un objectif précédent de +1,5%.

Ce relèvement est imputable intégralement à une révision à la hausse de l'objectif d'activité du pôle construction.

"Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2011 est en ligne avec nos attentes de retour de la croissance pour l'ensemble de l'exercice 2011", a déclaré le directeur financier Philippe Marien, au cours d'une téléconférence.

"Le pôle construction démarre bien l'année avec une stabilité des marges de Bouygues Construction et de Bouygues Immobilier par rapport à 2010, et une amélioration chez Colas (COLP.PA)", a-t-il ajouté.

Le groupe, propriétaire du constructeur routier Colas, de Bouygues Telecom, troisième opérateur mobile français, et à 43% du groupe de télévision TF1 (TFFP.PA), a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 6,7 milliards d'euros, soit une hausse de 4% en données publiées et de 1% à périmètre et change constants. Il correspond au consensus de sept analystes interrogés par la rédaction de Reuters.

Bouygues avait indiqué le 5 mai que la contribution d'Alstom, dont il détient environ 31%, à son résultat net ressortirait à 23 millions d'euros au premier trimestre, contre 115 millions un an plus tôt, et qu'elle était estimée à 71 millions au deuxième trimestre, contre 101 millions sur la période correspondante de 2010.

La baisse de cette contribution explique notamment la chute de 81% du résultat net part du groupe de Bouygues à 34 millions d'euros sur les trois premiers mois de l'année.

GAINS D'ABONNÉS TÉLÉCOMS, LA MARGE DE COLAS S'AMÉLIORE

Le secteur des télécoms a été en proie au premier trimestre à des turbulences liées au récent changement de taxation sur des offres de téléphonie comprenant des services de télévision. La concurrence s'est accrue sur fond de lancement de nouvelles 'box' par Free (groupe Iliad (ILD.PA)) et SFR (groupe Vivendi (VIV.PA)), tandis que France Télécom FTE.PA a opté à l'automne dernier pour une politique de prix plus agressive pour défendre ses parts sur son marché historique.

"Dans un environnement particulièrement concurrentiel, Bouygues Telecom a poursuivi au premier trimestre 2011 sa stratégie de conquête et a continué de gagner des parts de marché tant dans le mobile que dans le fixe", a souligné Philippe Marien.

Le groupe a gagné 121.000 nouveaux clients au forfait mobile sur la période, soit 30% de la croissance nette du marché.

"Ces résultats prouvent le bien-fondé de notre décision de ne pas répercuter la hausse de la TVA à nos clients", a-t-il ajouté.

En revanche, cette décision a pesé sur l'Ebitda de l'activité, qui a baissé de 10% au premier trimestre.

"Nous pensons que le chiffre d'affaires additionnel et les gains de productivité compenseront en totalité l'augmentation des coûts commerciaux ainsi que la non-répercussion de la hausse de la TVA", a poursuivi le directeur financier du groupe Bouygues. "Il sera néanmoins difficile de compenser l'impact de la baisse des différentiels de terminaison d'appel."

TF1, lors de la publication de ses propres chiffres jeudi dernier, avait confirmé pour sa part ses prévisions 2011 malgré un début d'année en demi-teinte marqué par la baisse des recettes publicitaires de sa chaîne vedette, sur fond de baisse d'audience. (voir [ID:nLDE74B1EU])

Quant à Colas, principale filiale du groupe Bouygues par le chiffre d'affaires et dont l'activité en Europe centrale a été ébranlée par le gel de nombreux grands projets depuis la crise financière de 2008, il table toujours sur un redressement progressif des marges.

"Nous augmenterons la rentabilité de l'exercice 2011 par rapport à 2010, en marche vers une reconquête totale de cette marge sur les deux-trois ans qui viennent", a indiqué Philippe Marien.

Avant la publication des résultats, l'action Bouygues a clôturé lundi en légère hausse de 0,22% à 33,965 euros, donnant une capitalisation boursière de l'ordre de 12,4 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, le titre a pris 5% environ, après avoir perdu plus de 11% sur l'ensemble de 2010.

* Le communiqué de Bouygues :

link.reuters.com/cas59r

Avec Marie Mawad et Michel Pires-Brito, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below