Vivendi envisage de renforcer sa présence au Brésil-Lévy

jeudi 12 mai 2011 11h20
 

PARIS, 12 mai (Reuters) - Vivendi (VIV.PA: Cotation) est à la recherche d'acquisitions au Brésil pour étoffer les activités de sa filiale GVT, a déclaré Jean-Bernard Lévy au Financial Times.

Dans une interview publiée jeudi, le président du directoire du premier groupe européen de médias et de divertissement explique qu'il souhaite "remplir les tuyaux" de l'opérateur fixe avec des contenus et des services.

"Le Brésil va être un important moteur de croissance pour nous", souligne Jean-Bernard Lévy, en ajoutant que le pays est encore relativement peu exploité.

Racheté en 2009 par Vivendi pour 2,8 milliards d'euros, GVT a vu son chiffre d'affaires bondir de 43% l'an dernier et devrait signer à nouveau une croissance comprise 35 et 40% en 2011.

Vivendi étudie l'ensemble de "l'écosystème numérique" au Brésil et pourrait procéder à des acquisitions en dehors de sa zone d'expertise dans les télécoms, la télévision payante, la musique et les jeux vidéo, a précisé Jean-Bernard Lévy.

Il a par ailleurs indiqué qu'un peu plus d'un mois après la prise de contrôle de la totalité de l'opérateur mobile SFR, il ne voyait pas d'urgence à racheter les 20% détenus par Lagardère (LAGA.PA: Cotation) dans Canal+ France.

Faute de s'être entendu sur le prix avec Vivendi, le groupe dirigé par Arnaud Lagardère a décidé de mettre en Bourse sa participation mais l'opération a été suspendue en mars après la catastrophe survenue au Japon.

Vivendi pourrait ainsi amorcer un changement de stratégie, la priorité n'allant plus au rachat des participations minoritaires dans ses filiales françaises mais à la quête de croissance dans les émergents, estiment les analystes d'UBS dans une note, en ajoutant que Vivendi pourrait cibler des acquisitions dans les secteurs de la technologie ou d'internet au Brésil.

A 11h20, le titre cède 1,18% à 19,18 euros, en ligne avec l'évolution du CAC 40 .FCHI.   Suite...