12 mai 2011 / 06:30 / il y a 6 ans

Alcatel-Lucent ne voit pas d'essouflement aux Etats-Unis

* Pénurie de capacité sur les réseaux mobiles US-VP Amériques

* Sur fond d‘explosion du trafic

* Forte hausse des ventes aux Etats-Unis au T1

* Craintes d‘essouflement, Alcatel trop dépendant des US -analystes

PARIS, 12 mai (Reuters) - Alcatel-Lucent ALUA.PA n‘entrevoit pas de ralentissement sur le marché américain des télécoms, après un premier trimestre tiré par le bond des ventes dans cette zone.

Les dépenses d‘investissement des opérateurs américains restent portées par la pénurie de capacités sur les réseaux mobiles, sur fond d‘appétit des consommateurs pour de nouveaux usages sur les portables, comme la vidéo. “Si on regarde le paysage concurrentiel aux Etats-Unis (...) et tenant compte de la pénurie de débit et de capacités télécoms, je serais choqué de voir les opérateurs américains lever le pied”, a déclaré Tim Krause, vice-président de la zone Amériques de l’équipementier, lors d‘une conférence à l‘occasion d‘une journée investisseurs mercredi.

Le dirigeant a dit à Reuters, en marge de la conférence, que malgré la reprise des dépenses d‘investissement des opérateurs américains ces derniers trimestres, il persiste une pénurie de capacités sur les réseaux mobiles.

“(Les opérateurs américains) ont fait preuve de régularité ces dernières années dans leurs dépenses de capex”, a-t-il ajouté.

Des analystes avaient évoqué des craintes d‘essouflement de la croissance la semaine dernière, lors de la publication des résultats trimestriels du groupe, qui a fait état d‘un bond de 40% de son chiffre d‘affaires en Amérique du Nord, une zone qui représente 40% des ventes totales du groupe. (voir [ID:nLDE7441OT])

“Certains ont dit que nous étions trop dépendants des Etats-Unis au premier trimestre (...). Nous sommes là où il y a de la demande”, a de son côté expliqué Ben Verwaayen, le directeur général d‘Alcatel, lors de la journée investisseurs.

L‘action Alcatel a clôturé mercredi en baisse de 0,59%, à 4,353 euros. Elle gagne 100% depuis le début de l‘année.

Marie Mawad et Leila Abboud, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below