IAG porté en Bourse par ses perspectives et le recul du pétrole

vendredi 6 mai 2011 17h08
 

MADRID, 6 mai (Reuters) - L'action IAG (ICAG.L: Cotation) (ICAG.MC: Cotation), l'entité née du rapprochement entre British Airways et Iberia, avançait de 3% vendredi, profitant comme ses pairs du reflux des cours du pétrole mais aussi de la prévision d'une "croissance significative" du résultat opérationnel cette année.

La deuxième compagnie européenne en termes de capitalisation boursière, qui a également annoncé une perte opérationnelle moins marquée que prévu au premier trimestr, a toutefois souligné que le prix de l'or noir représentait un défi pour 2011.

Vers 14h50 GMT, le titre International Airlines Group prenait 3,25% à 254 pence à la Bourse de Londres (+3,83% à Madrid) alors que l'indice regroupant les valeurs du voyage et du transport aérien gagnait 1,9%.

Les actions des deux principaux concurrents d'IAG, Air France-KLM (AIRF.PA: Cotation) et Lufthansa (LHAG.DE: Cotation), avançaient de respectivement 3,22% et 4,43%. (voir [ID:nLDE7450OH])

Les cours du pétrole ont atteint un plus haut de deux ans et demi le mois dernier, en raison notamment des troubles politiques en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Mais, en raison de craintes sur l'économie mondiale, les cours des matières premières, dont le pétrole, se sont effondrés jeudi avant de se reprendre quelque peu vendredi à la suite de bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis. [ID:nLDE7450WX] et [ID:nLDE7451F0]

Le poste carburant représente environ 30% des coûts opérationnels d'IAG, qui estime sa facture pétrolière à 5,2 milliards d'euros sur 2011.

Le trafic passagers d'IAG a bondi de 24,9% en avril par rapport au même mois de 2010, qui avait été marqué par une immobilisation d'une partie du trafic aérien à la suite du nuage de cendres dégagé par un volcan islandais.

La perte opérationnelle de la compagnie est ressortie à 102 millions d'euros alors que les analystes interrogés par Reuters avaient tablé sur -125,3 millions.   Suite...