Air Liquide - Une prime aux salariés oui, mais équitable

mercredi 4 mai 2011 18h33
 

PARIS, 4 mai (Reuters) - Le PDG d'Air Liquide (AIRP.PA: Cotation), groupe coté au CAC 40, s'est dit mercredi ouvert au principe de verser une prime aux salariés en cas de hausse du dividende, à condition de respecter l'équité au sein d'un groupe dont plus des trois quarts des effectifs sont hors de France.

Nicolas Sarkozy a confirmé dans un entretien publié mercredi par L'Express sa détermination à imposer le versement d'une prime par les 34.000 entreprises de plus de 50 salariés, malgré le débat suscité par ce projet. (voir [ID:nLDE7421MD])

Leader mondial des gaz industriels, Air Liquide emploie 43.600 personnes dans le monde, dont 10.500 en France.

"Si nous versons une prime, il faudra que ce soit fait en toute justice des salariés du monde d'Air Liquide", a dit le PDG Benoît Potier lors de l'assemblée générale annuelle des actionnaires.

"Un certain nombre de gens n'ont pas encore réalisé que la croissance des dividendes vient en fait des profits qui sont réalisés à l'international et pas nécessairement en France".

Le groupe, qui versera un dividende en hausse de 11,4% à 2,35 euros par action au titre de 2010, a réalisé l'an passé plus de la moitié de son chiffre d'affaires en Europe et près d'un quart en Amérique et en Asie-Pacifique.

Le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 12,6% à 13,5 milliards d'euros en 2010, notamment grâce aux pays émergents. [ID:nLDE73P028] [ID:nLDE71D07X]

(Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)