InBev recule en Bourse malgré des résultats en hausse au T1

mercredi 4 mai 2011 11h40
 

BRUXELLES, 4 mai (Reuters) - Le numéro un mondial de la bière Anheuser-Busch InBev (ABI.BR: Cotation) a dévoilé mercredi un chiffre d'affaires et un bénéfice en hausse au premier trimestre, mais des ventes en volumes en recul, ce qui fait reculer son cours de Bourse.

A l'annonce de ces résultats, le titre affichait un recul de 3% dans la matinée, face à un indice sectoriel en baisse de 0,5% .

Le groupe (marques Budweiser, Stella Artois et Beck's) a déclaré que le niveau élevé du chômage aux Etats-Unis et les fortes pluies au Brésil avaient limité ses ventes en volumes. Mais dans ces deux pays, les deux plus gros marchés du groupe, le chiffre d'affaires a augmenté grâce à des hausses de prix.

Les livraisons globales du groupe (à périmètre comparable) ont diminué de 0,4%, mais son chiffre d'affaires affiche une hausse de 5,6% à 9 milliards de dollars (6,06 milliards d'euros) et son résultat brut d'exploitation (RBE ou Ebitda) une hausse de 6,5% à 3,41 milliards de dollars (2,29 milliards d'euros). Ces résultats sont conformes aux prévisions de Reuters.

Les ventes en volumes ont augmenté dans d'autres régions, plus particulièrement en Europe de l'Est, par rapport à un premier trimestre 2010 qui avait été affecté par le triplement de la taxe sur la bière en Russie.

"Nous continuons de croire que le rétablissement de l'économie américaine est une question de temps", a déclaré le groupe.

AB InBev a répété que le coût des ventes par hectolitre n'augmenterait que très faiblement cette année, dans la mesure où les accords de couverture pris par le groupe tempèrent la flambée du coût des matières premières.

Les cours à terme de l'orge de brasserie ont vu leur prix augmenter de plus de 50% en un an.

Le groupe a affirmé que le chiffre d'affaires par hectolitre devrait croître plus vite que l'inflation. Il a ajouté que les investissements en marketing devraient augmenter de l'ordre de 5 à 9% en 2011.

Le numéro trois mondial Heineken (HEIN.AS: Cotation) a fait état le mois dernier de ventes de bière en hausse dans toutes les régions au premier trimestre. Le numéro deux SABMiller SAB.L a lui aussi dépassé les prévisions avec une hausse de 3% de ses ventes en volume, grâce aux marchés émergents en Afrique et en Asie.

(Philip Blenkinsop, Natalie Huet pour le service français, édité par Danielle Rouquié)