2 mai 2011 / 08:34 / dans 6 ans

ITW-LEAD 1-Le PDG d'Altran s'estime conforté par le CA du T1

* Le PDG d‘Altran compte rester en poste, se soumettra au vote des actionnaires

* Se dit optimiste pour les trimestres à venir, confirme prévision de moyen terme

* Les cessions au Brésil auront un impact négatif de E5 mlns

* Décision prise sur Arthur D. Little, annonce d‘ici le 10/05

(Actualisé avec déclarations supplémentaires et cours)

par Gwénaelle Barzic

PARIS, 2 mai (Reuters) - Le PDG d‘Altran (ALTT.PA) a riposté lundi à l‘offensive engagée par son premier actionnaire Altrafin Participations pour obtenir son départ, en mettant en avant la croissance à deux chiffres obtenue par le spécialiste du conseil en hautes technologies au premier trimestre.

Dans un entretien accordé à Reuters, Yves de Chaisemartin a confirmé qu‘il comptait rester à son poste et qu‘il se soumettrait au vote des actionnaires lors de la prochaine assemblée générale prévue le 10 juin.

“Je pense simplement qu‘il (Altrafin Participations) a pris cette décision à contretemps et qu‘il s‘est trompé”, a-t-il déclaré. “Il ne s‘attendait pas à ce qu‘on ait ces résultats, retrouvé la croissance et la profitabilité aussi vite”.

Altrafin Participations, société holding contrôlée par le fonds Apax, a annoncé la semaine dernière qu‘elle comptait proposer la nomination d‘un nouveau PDG lors de la prochaine assemblée générale du groupe. (voir [ID:nLDE73Q1N0])

Cette annonce a créé la surprise alors qu‘Altran est en voie de redressement après plusieurs années difficiles.

Le groupe a fait état lundi d‘une croissance à deux chiffres au titre du premier trimestre, dopée par la reprise de la demande et la remontée progressive des prix. [ID:nLDE74103H]

“Ces résultats-là montrent qu‘on ne s‘est pas trompés et qu‘on est sur la bonne voie”, a fait valoir le PDG d‘Altran qui anticipe pour le premier semestre un résultat opérationnel courant nettement supérieur à celui du premier semestre 2010.

“Peut-être que ces bons chiffres pourront faire réfléchir les uns et les autres”, a-t-il ajouté, en réaffirmant l‘objectif du groupe d‘une marge opérationnelle supérieure à 10% à moyen terme.

A 10h00, le titre gagnait 2,3% à 5,4530 euros, après avoir bondi de plus de 4% à l‘ouverture. L‘indice sectoriel européen gagnait 0,65% dans le même temps.

“INJUSTICE”

Gilbert Dupont, qui a relevé son objectif de cours sur le titre à 5,6 euros contre 5,3 euros précédemment, s‘inquiète toutefois de “la crise de gouvernance” que traverse le groupe, en craignant notamment qu‘elle ne ralentisse certaines prises de décisions, sur Arthur D. Little ou les acquisitions notamment.

Altrafin Participations, qui contrôle 19,2% du capital et 31,2% des droits de vote d‘Altran, veut soumettre à la prochaine assemblée générale la nomination de Philippe Salle en qualité d‘administrateur en vue de sa désignation comme PDG, en lieu et place d‘Yves de Chaisemartin.

Dans une interview aux Echos publiée lundi, son président Gilles Rigal, qui est également directeur associé d‘Apax Partners, assure qu‘il n‘est pas “question de faire la révolution chez Altran” tout en estimant que le le groupe “mérite qu‘on améliore sa profitabilité et son cours de Bourse.”

Yves de Chaisemartin, s‘est dit de son côté, surpris par la décision de son actionnaire, en faisant valoir que le groupe était aujourd‘hui “sauvé”, après avoir connu une grave crise en 2009.

“Ce qui ressort dans le groupe aujourd‘hui comme sentiment, c‘est un sentiment d‘injustice compte tenu des efforts et de la transformation réussie du groupe”, a-t-il dit, tout en précisant qu‘il respecterait le vote des actionnaires prévu le 10 juin.

Le PDG d‘Altran a par ailleurs précisé que les activités du groupe au Brésil - déficitaires - avaient été cédées au premier trimestre au dirigeant local des filiales, associé à des partenaires brésiliens.

L‘opération aura un impact négatif de l‘ordre de 5 millions d‘euros environ sur les comptes 2011 d‘Altran, a indiqué Yves de Chaisemartin, en précisant que cela représentait la moitié des pertes enregistrées l‘an dernier au Brésil.

L’étude stratégique qui avait par ailleurs été engagée sur sa division de conseil en stratégie Arthur D. Little a été achevée et “une décision a été prise”, a-t-il dit, en précisant qu‘une annonce serait faite d‘ici au 10 juin.

Sur les trois premiers mois de l‘année, le groupe a accéléré ses recrutements avec 278 embauches nettes.

“La bataille de cette année c‘est celle-là et ce n‘est que celle-là. C‘est le recrutement et c‘est (...) le turn over (taux de rotation) qu‘il faut mettre sous contrôle”, a-t-il souligné, en indiquant que le groupe n‘avait pas constaté pour l‘instant de tensions particulières sur la masse salariale.

* Voir aussi :

Altran dépasse les attentes au T1, cessions au Brésil [ID:nLDE74103H]

Le communiqué de l‘entreprise :

here

Avec Blaise Robinson, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below