Klépierre - T1/Loyers en hausse malgré une consommation ralentie

mercredi 27 avril 2011 19h43
 

PARIS, 27 avril (Reuters) - Klépierre (LOIM.PA: Cotation) annonce mercredi une légère augmentation de ses loyers au premier trimestre, notamment dans ses centres commerciaux, en dépit d'un ralentissement de la consommation en Europe.

Ses loyers ont progressé de 2,8% à 235 millions d'euros sur les trois premiers mois de l'année, bénéficiant de la hausse de 4,7% des loyers dans ses centres commerciaux qui génèrent 92,5% du total, précise le groupe foncier dans un communiqué.

La croissance organique, hors effets de change et de périmètre, a été de 1,3%, avec une progression en Scandinavie, en France, en Italie et en Pologne, tandis que les autres pays où Klépierre est implanté ont été globalement stables.

En revanche, le chiffre d'affaires des commerçants locataires des centres commerciaux de Klépierre a été en retrait de 1,3%, à périmètre constant, au premier trimestre, la croissance des ventes en France et en Suède n'ayant que partiellement compensé le recul dans les autres pays.

Les ventes des galeries commerçantes ont progressé de 0,4% en France, de 7,1% en Belgique et de 2,6% en Suède alors qu'elles ont reculé de 6,6% en Espagne, de 6,4% au Portugal, de 1,7% en Italie et de 11,9% en Grèce, précise la société.

"Ces chiffres sont en ligne avec la vision prudente de Klépierre pour 2011", déclaré le groupe dans son communiqué.

"Si les perspectives d'évolution de la consommation des ménages en Europe bénéficient d'une relative amélioration des conditions du marché du travail, elles intègrent toutefois les effets des mesures d'austérité budgétaire", ajoute-t-elle.

Le groupe confirme son objectif de légère croissance des loyers en 2011 bien que l'évolution de ses revenus reste en partie tributaire de la consommation privée.

L'endettement net du groupe au 31 mars est resté relativement stable, en hausse de 57 millions d'euros, à 7,38 milliards d'euros, par rapport à fin 2010 et en baisse de cinq millions d'euros hors effets de change, précise-t-il.   Suite...