27 avril 2011 / 08:55 / dans 6 ans

LEAD 1-Barclays - Bénéfice en recul de 9% au premier trimestre

* Bénéfice imposable £1,7 md contre £1,8 milliard attendu

* Produit net bancaire en baisse à £3,3 milliards

* £500 mlns d’économies prévues pour cette cette année

* Le titre en baisse

LONDRES, 27 avril (Reuters) - Barclays (BARC.L) a annoncé mercredi un recul de son bénéfice de 9% par rapport à l‘année précédente, affectée par une baisse du bénéfice de sa filiale banque d‘investissement et une diminution de la valeur de ses propres crédits.

Bob Diamond, le nouveau directeur général de l’établissement fondé il y a plus de trois siècles, ambitionne de céder des actifs et de redessiner les contours de la banque tout en sabrant dans les coûts pour améliorer la rentabilité.

Barclays a expliqué mercredi être passe d‘atteindre son objectif de réaliser 500 millions de livres d’économies cette année.

La banque britannique a fait état d‘un bénéfice imposable de 1,66 milliard de livres (1,86 milliard d‘euros) au premier trimestre, inférieur aux attentes et en recul par rapport aux 1,82 milliard de livres enregistrés l‘année précédente.

Ajusté des effets du crédit, son bénéfice s’établit à deux milliards de livres, ce qui représente une progression de 10% par rapport au premier trimestre 2010.

Sa banque d‘investissement Barclays Capital a réalisé un bénéfice de 1,3 milliard de livres, en baisse de 15% par rapport à l‘année précédente, en raison d‘un chiffre d‘affaires en recul à 3,3 milliards de livres après 3,8 milliards au premier trimestre 2010.

Dans la matinée, l‘action perdait 3,99% à 289,8 pence.

Les recettes tirées des activités de trading obligataire ont chuté de 22% au cours du trimestre, occultant une progression de 11% dans les activités de trading boursier et une hausse de 10% dans le conseil.

Barclays a indiqué que le mois d‘avril avait montré une activité conforme à celle du premier trimestre et s‘estime à l‘aise avec des prévisions 2011 qui font ressortir un bénéfice en hausse à sept milliards de livres.

Les pertes sur créances douteuses ont chuté de 39% aui premier trimestre pour s‘inscrire à 921 millions de livres.

Steve Slater et Sarah White, Catherine Monin et Nicolas Delame pour le service français, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below