Le prêt aux constructeurs auto a rapporté E715 mlns à l'État

mardi 26 avril 2011 17h00
 

PARIS, 26 avril (Reuters) - Le prêt public octroyé aux constructeurs automobiles face à la crise, et dont PSA Peugeot Citroën (PEUP.PA: Cotation) et Renault (RENA.PA: Cotation) ont remboursé le solde mardi, a rapporté 715 millions d'euros d'intérêts à l'État, a annoncé Christine Lagarde dans un communiqué.

PSA Peugeot Citroën et Renault ont remboursé chacun mardi le dernier tiers d'un milliard d'euros du prêt à 6% que l'État leur avait consenti pour traverser la tempête que le secteur a essuyée fin 2008 et début 2009. (Voir [ID:nLDE73L08M]). Renault Trucks, aujourd'hui filiale du suédois Volvo (VOLVb.ST: Cotation), avait pour sa part soldé en novembre dernier le prêt de 250 millions d'euros qu'il avait touché.

"Ainsi, les 6,250 milliards d'euros octroyés par l'État aux constructeurs automobiles en 2009 sont intégralement remboursés", a déclaré la ministre de l'Économie dans un communiqué. "Ces prêts auront rapporté au total 715 millions d'euros d'intérêts à l'État, sur une durée moyenne de 21 mois."

Christine Lagarde a estimé que le remboursement du prêt avec trois ans d'avance sur le calendrier a démontré l'efficacité du plan mis en place pour aider la filière.

"Pour autant, l'État reste extrêmement attentif à cette filière stratégique et y maintient ses efforts", a-t-elle ajouté.

Le prêt public était assorti d'engagments des constructeurs sur l'emploi et sur la pérennité des sites en France et en Europe. Dans son communiqué, la ministre plaide pour que le soutien public aux investissements dans des projets innovants, - véhicules décarbonés et batteries - débouche rapidement sur des programmes industriels, des nouvelles activités et de nouveaux emplois.

(Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)