26 avril 2011 / 12:07 / dans 6 ans

LEAD 3-Coca-Cola rate de peu le consensus au T1, l'action baisse

* BPA T1 hors exceptionnels: 86 cents (consensus: 87 cents)

* Volumes en hausse dans chacune des régions du monde

* La baisse des ventes au Japon a retranché un cent au BPA

* L‘action recule de 1,8% dans les premiers échanges

(Ajout de précisions, cours de Bourse actualisé)

NEW YORK, 26 avril (Reuters) - Coca-Cola (KO.N) a annoncé mardi un bénéfice trimestriel qui s‘est révélé très légèrement inférieur aux attentes de Wall Street, affecté par la baisse des ventes au Japon et par le calendrier des dépenses marketing.

L‘action perdait 2,3% à 66,2 dollars dans les premiers échanges.

Le numéro un mondial des boissons non alcoolisées a fait état d‘un profit net de 1,9 milliard de dollars, soit 82 cents par action, contre 1,61 milliard (69 cents) un an auparavant.

Le recul des ventes au Japon après le séisme du 11 mars a retranché un cent par action au bénéfice trimestriel. Des dépenses marketing ont retranché un autre cent.

Hors ces éléments exceptionnels, et hors charges de restructuration et autres, le bénéfice par action (BPA) ressort à 86 cents, alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait un BPA de 87 cents.

Le chiffre d‘affaires a bondi de 40% à 10,52 milliards de dollars (7,2 milliards d‘euros), contre 7,53 milliards un an plus tôt, une croissance liée en partie à l‘intégration des activités de mise en bouteille en Amérique du Nord rachetées en octobre aux fins de rationalisation et de réduction des coûts.

Le consensus donnait un C.A. de 10,57 milliards de dollars.

La croissance des volumes dans le monde a été de 6% durant le trimestre, à la faveur d‘une croissance dans l‘ensemble des régions. Les volumes en Amérique du Nord, hors certaines marques comme Dr Pepper, ont augmenté de 2%.

En Amérique latine, la croissance des ventes en volume est de 7%, de 1% en Europe, de 8% en Eurasie et Afrique et de 5% dans la région Pacifique.

PepsiCo (PEP.N), qui a racheté ses embouteilleurs dans le courant de l‘année, publiera ses comptes trimestriels jeudi.

Des dépenses de consommation en retrait et l‘inflation des prix par les matières premières pèsent sur les producteurs de boissons.

Carlos Laboy, analyste du Crédit Suisse, écrivait lundi que l‘action Coke se traitait à un multiple de 12,8 fois son BPA projeté en 2012, soit une décote de 30% sur le multiple moyen sur 10 ans.

Martinne Geller, Wilfrid Exbrayat et Jean Décotte pour le service français, édité par Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below