Renault-Proxinvest appelle à ne pas voter des résolutions à l'AG

lundi 25 avril 2011 21h25
 

PARIS, 25 avril (Reuters) - Proxinvest a appelé lundi les actionnaires de Renault (RENA.PA: Cotation) à ne pas approuver les comptes 2010 du constructeur automobile lors de l'assemblée générale et à ne pas renouveler le mandat du président du comité d'audit du groupe après l'affaire de faux espionnage et d'escroquerie.

Le cabinet de conseil aux investisseurs déplore dans un communiqué le mode de gouvernance du groupe automobile ainsi que le cumul des fonctions de directeur général et de président de Carlos Ghosn, tout en dénonçant l'"indemnisation lourde" accordée aux salariés licenciés dans le cadre de cette affaire.

"Renault offre au monde la plus parfaite illustration de la gouvernance à la française: le pouvoir incontesté d'un PDG incontrôlé, un actionnaire public aussi embarrassé qu'inefficace, des administrateurs et des commissaires aux comptes complaisants", souligne Proxinvest.

Le constructeur automobile, qui réunit ses actionnaires en assemblée générale le 29 avril, a confié la semaine dernière au criminologue Alain Bauer et à Alain Juillet, conseiller au cabinet Orrick Rambaud Martel, une mission pour revoir ses outils de protection.

Le groupe, dont l'Etat est actionnaire à 15,01%, entend corriger les importants dysfonctionnements qui ont conduit au fiasco du licenciement de quatre cadres accusés à tort et qui a contraint Patrick Pélata à quitter son poste de directeur général délégué de Renault.

Voir aussi:

* Avant-papier-PSA et Renault remboursent mardi intégralement l'Etat [ID:nLDE73L08M]

* Renault écarte Pélata et dédommage ses cadres licenciés [ID:nLDE73A0FP]

* CHRONOLOGIE de la fausse affaire d'espionnage chez Renault [ID:nLDE70B19T]

(Matthieu Protard, édité par Benoît Van Overstraeten)