Home Retail monte en Bourse, bénéfice conforme aux attentes

mercredi 20 avril 2011 12h18
 

LONDRES, 20 avril (Reuters) - Le deuxième distributeur britannique sur internet Home Retail HOME.L monte en Bourse mercredi après avoir fait état d'un résultat annuel conforme aux attentes et réitéré sa prévision de chiffre d'affaires pour l'exercice en cours.

En fin de matinée, l'action gagnait 4,7% à 219,2 pence, surperformant l'indice du secteur , en hausse de 1,1%.

Le groupe, qui vend divers biens de consommation, a également annoncé son intention d'investir pour préparer la reprise de la consommation. Il a prévu une enveloppe budgétaire de 150 millions de livres pour l'exercice en cours, contre 143 millions lors de l'exercice qui vient de se clore.

Sur l'année close le 26 février, le bénéfice avant impôt et hors exceptionnel de Home Retail a reculé à 254 millions de livres (288 millions d'euros), conformément à une prévision abaissée après un avertissement sur bénéfice le mois dernier.

Le chiffre d'affaires est en baisse de 3% à 5,85 milliards de livres.

Les mesures d'austérité engagées par le gouvernement britannique et la stagnation des salaires ont particulièrement affecté Home Retail, dont la clientèle se caractérise par de faibles revenus.

Le distributeur a également été confrontée à une rude concurrence de groupes comme Amazon (AMZN.O: Cotation) ou encore Tesco (TSCO.L: Cotation).

Home Retail a maintenu sa prévision du mois dernier d'un recul du chiffre d'affaires annuel à nombre de magasins comparables de sa filiale Argos, ainsi qu'une stagnation du résultat de sa chaîne Homebase.

"Même si nous restons prudents sur la perspective de consommation à court terme, nous allons continuer à investir et à innover (...) avant la reprise de la demande", a fait savoir le groupe, qui compte investir dans de nouvelles gammes de produits, des applications pour le système d'exploitation pour smartphone Android et pour iPad, ou encore le lancement d'une nouvelle chaîne de télé-achat.

Home Retail a maintenu son dividende annuel à 14,7 pence par action.

(Mark Potter, Catherine Monin pour le service français, édité par Danielle Rouquié)