Après LVMH, Burberry confirme la bonne santé du luxe

mardi 19 avril 2011 12h50
 

LONDRES, 19 avril (Reuters) - Le groupe britannique de luxe Burberry (BRBY.L: Cotation) a annoncé mardi un chiffre d'affaires de 390 millions de livres (445 millions d'euros) au cours du trimestre de janvier à mars, le quatrième de son exercice.

Ce résultat, qui ne tient pas compte du coût de restructuration de la branche espagnole du groupe, dépasse les attentes du marché. En effet, les neuf analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne 357 millions de livres.

Vers 10h30 GMT, le titre Burberry progresse de 4,89% à 1.202 pence, non loin de son plus haut historique touché début mars à 1.235 pence.

Au même moment, le titre du géant mondial du luxe LVMH (LVMH.PA: Cotation), prenait 3,74% à 113,85 euros, après l'annonce lundi soir d'une forte accélération des ventes au premier trimestre malgré la catastrophe au Japon qui demeure un marché clé pour le secteur. [ID:nLDE73H1KW]

La griffe au tartan, créée voici 155 ans, a confirmé l'objectif annoncé en janvier d'un bénéfice annuel proche du haut de la fourchette des prévisions, qui à l'époque allait de 250 à 290 millions de livres. Pour l'année financière 2011-2012, Burberry prévoit d'accroître de 12% à 13% sa surface commerciale moyenne, à l'exception des boutiques achetées en Chine. "Burberry a terminé l'année en force, grâce à nos designs, notre marketing en ligne, nos intiatives commerciales et nos progrès encourageants en Chine", a déclaré la directrice générale Angela Ahrendts.

Les ventes à périmètre comparable ont augmenté de 11% au quatrième trimestre. Le groupe bénéficie en outre des rumeurs de rachat dont bruit actuellement le marché du luxe.

(Paul Sandle, Gregory Schwartz pour le service français, édité par Nicolas Delame)