April 19, 2011 / 5:11 AM / 6 years ago

LEAD 2 Faurecia-Pas d'impact du Japon, T1 supérieur aux attentes

6 MINUTES DE LECTURE

* CA +24% à 3.963 millions d'euros, +15% à périmètre et changes constants

* Poursuite de la croissance en Asie (+29%)

* Le Japon n'a pas eu d'impact notable au T1

* Eventuel relèvement des objectifs en juillet, journée stratégique repoussée à l'automne

(Actualisé avec téléconférence, analyste et cours)

PARIS, 19 avril (Reuters) - La croissance de Faurecia (EPED.PA) n'est pas affectée par les difficultés des constructeurs automobiles japonais, mais l'équipementier automobile préfère attendre l'été pour faire un point sur ses objectifs et l'automne pour donner des perspectives long terme.

Le leader mondial des systèmes d'échappement, détenu à 57,4% par PSA Peugeot Citroën (PEUP.PA), a fait état mardi d'un bond de 24% de son chiffre d'affaires au premier trimestre grâce à la demande suscitée par la chasse aux émissions polluantes, notamment en Amérique et en Asie.

Le groupe a précisé qu'à périmètre et taux de change constants, la croissance de ses ventes était ressortie à 15%. Faurecia a réalisé plusieurs acquisitions depuis la crise automobile, dont deux n'étaient pas encore comptabilisées au premier trimestre 2010: celle du spécialiste allemand des extérieurs Plastal et celle d'un autre groupe germanique, Angell-Demmel, leader mondial de la décoration intérieure en métal.

"Nous n'avons aucun signe permettant de dire que les problèmes au Japon ont un impact significatif sur la production des constructeurs et, jusqu'ici, nous n'anticipons pas d'impact significatif sur notre activité au deuxième trimestre", a déclaré Frank Imbert, directeur financier de Faurecia, au cours d'une téléconférence avec les analystes.

Le séisme qui a frappé le Japon le mois dernier a considérablement perturbé l'activité des constructeurs nippons et de la filière électronique japonaise. Faurecia a précisé que son exposition à l'archipel était limitée, au vu des constructeurs qu'il approvisionne mais aussi parce que ses quatre métiers - échappement, sièges, intérieurs et extérieurs - n'utilisent pas d'électronique.

"Faurecia a publié un chiffre d'affaires supérieur à nos attentes", commente Ranjit Unnithan, analyste automobile chez J.P. Morgan Cazenove, dans une note. "La crainte d'avoir des perturbations importantes dans la production au 2e trimestre paraissent aujourd'hui moins vraisemblables."

Vers 11h00, l'action Faurecia prenait 3,6% à 25,59 euros, portant ainsi sa capitalisation boursière à quelque 2,8 milliards d'euros. Le titre progresse de 18% depuis le début de l'année.

Un Relevement Des Objectifs Cet Ete ?

Après une hausse de la production automobile mondiale estimée à 25% en moyenne l'an dernier, sur fond de rebond du marché américain et de soutien des dernières primes à la casse en Europe, Faurecia s'attend, comme l'ensemble de la planète automobile, à un ralentissement à +6,5-7,0% en en 2011.

L'équipementier vise cette année un chiffre d'affaires total compris entre 14,8 et 15,3 milliards d'euros, soit une croissance de 7,3% à 10,9%, après un rebond de 48% de ses ventes en 2010 imputable à la performance de ses métiers et à l'acquisition de l'américain Emcon.

Le groupe avait relevé plusieurs fois l'an dernier ses objectifs, mais Frank Imbert aborder 2011 avec une prudence accrue en raison des inconnues qui caractérisent cette année.

"Notre activité au premier trimestre se situe clairement dans le haut de la fourchette (...) mais nous préférons attendre juillet, un solide S1 et une meilleure visibilité sur le S2, pour revoir nos prévisions, si nécessaire", a-t-il déclaré.

"Nous avons décidé d'organiser notre journée investisseurs à l'automne afin d'avoir une pleine visibilité sur 2011 et des indications sur 2012, alors nous ferons le point sur nos perspectives à long terme", a ajouté Frank Imbert.

Faurecia publiera ses résultats semestriels le 26 juillet. L'Investor Day, initialement prévu cet été, sera consacré aux perspectives du groupe jusqu'en 2012.

Les ventes de produits de Faurecia - hors monolithes, inclus dans les catalyseurs et que le groupe achète lui-même à des tiers - sont ressorties au premier trimestre à 3,1 milliards d'euros, en hausse de 13% à périmètre et taux de change constants.

Le groupe est parvenu à surperformer la production de véhicules légers en Amérique du Nord, avec une croissance de 31% contre +16% pour le marché, en Amérique du Sud (+24% contre +8%) et en Asie (+29% contre +23%). En Europe, la croissance du chiffre d'affaires (+8%) est plus en ligne avec le reste du secteur.

Voir aussi :

* Le communiqué:

link.reuters.com/puv98r

* les principales données financières du groupe :

link.reuters.com/quv98r

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below