Maurel & Prom espère des acquisitions au Nigeria cette année

vendredi 1 avril 2011 14h51
 

PARIS, 1er avril (Reuters) - Maurel & Prom (MAUP.PA: Cotation) a indiqué vendredi que l'acquisition de parts de champs pétroliers nigérians auprès de la compagnie nationale NNPC n'était plus d'actualité, tout en espérant étendre sa présence au Nigeria via des acquisitions cette année.

La société Seplat, dont le groupe français détient 45%, a conclu fin juillet le rachat de 45% des droits miniers de trois champs pétroliers au Nigeria auprès de Shell (RDSa.L: Cotation), Total (TOTF.PA: Cotation) et Agip (ENI.MI: Cotation), et avait dit ensuite vouloir augmenter sa part dans ces champs en rachetant une partie du reste détenu par le groupe public nigérian NNPC. (voir [ID:nLDE67U0H1])

"Le sujet n'existe plus", a dit vendredi le PDG du groupe Jean-François Hénin lors d'une présentation aux analystes, précisant qu'il réfléchissait à "de nouvelles idées".

Le groupe pétrolier français a dit avoir pour ambition de doubler de taille au Nigeria et que des acquisitions étaient nécessaires pour voir ses réserves continuer à augmenter massivement, après un bond de 74% en 2010. [ID:nLDE72R0H2]

L'augmentation des réserves "qui était considérable cette année, va être normalement plus réduite en 2011, sauf acquisitions que nous espérons bien faire au Nigeria", a déclaré Jean-François Hénin. "Et nous espérons que ceci se matérialise dans le premier semestre qui vient."

Maurel & Prom a également dit tabler sur une poursuite de la croissance de son chiffre d'affaires cette année sur une réduction massive de ces charges d'exploration, qui ont totalisé 135 millions d'euros en 2010 et ont fait plonger le résultat opérationnel dans le rouge.

"Ces charges d'exploration cette année sont véritablement exceptionnelles et n'ont aucune chance de se renouveler à l'avenir parce que les montants qui sont engagés en exploration vont diminuer de manière considérable", a souligné le PDG.

"La totalité du programme d'exploration de Maurel & Prom en 2011 à sa charge sera de l'ordre de 60 millions d'euros", a précisé le directeur administratif et financier Michel Hochard.

Le groupe prévoit également de réaliser 259 millions d'investissements en 2011, principalement au Gabon (64%), en Colombie (14%) et au Nigeria (12%). Dans ce dernier pays, Maurel & Prom vise une production de 40.000 barils par jour (BPJ) fin 2011, 50.000 fin 2012 et 120.000 à 150.000 dans cinq ans.   Suite...