COR Maurel & Prom creuse ses pertes, cap sur Nigeria et Gabon

jeudi 31 mars 2011 19h54
 

Au 10e paragraphe, bien lire 95 millions d'euros et 428 millions d'euros au lieu de 220 millions et 300 millions.

PARIS, 31 mars (Reuters) - Maurel & Prom (MAUP.PA: Cotation) a publié jeudi une nouvelle perte opérationnelle pour l'exercice 2010, notamment en raison d'importantes charges d'exploration, et annoncé qu'il axerait ses efforts en 2011 sur le Gabon et le Nigeria, où il a recentré ses activités.

Le groupe pétrolier français a également annoncé la cession de Maurel & Prom Venezuela, qui détient 26,35% dans Lagopetrol, à une société du groupe Integra, précisant dans un communiqué que la paiement serait progressif et permettrait "de recouvrer la valeur comptable de cet actif".

"L'ensemble des travaux effectués en 2010 et entrepris en 2011 devraient permettre au groupe de d'augmenter de façon significative sa production au cours des prochaines années", souligne le groupe, qui n'a pas donné de prévisions chiffrées.

"L'alliance avec Pacific Rubiales (...) permet de se désengager largement des risques liés à l'exploration tout en conservant une large part du potentiel en cas de succès", ajoute-t-il.

Maurel & Prom avait annoncé jeudi matin un accord avec Pacific Rubiales Energy PRE.TO dans le cadre de la cession de 50% de ces intérêts dans cinq permis en Colombie (Voir [ID:nLDE72U02N])

Le groupe a creusé sa perte opérationnelle en 2010, celle-ci passant de 20 à 109 millions d'euros en raison d'une charge d'exploitation de 211 millions.

Cette charge, annoncée le 28 mars, est consécutive au recentrage de son activité sur un profil de risque moins important et à des résultats "médiocres" en 2009 et 2010, a déclaré la société, précisant que 135 millions d'euros sont liés à des charges d'exploration en 2010 et 76 millions d'euros à des provisions.

Le groupe avait annoncé cette charge en même temps qu'une hausse de 74% de ces réserves certifiées qui s'élevaient au premier janvier à 288 millions de barils équivalents pétrole (Mbep), contre 165 millions un an auparavant. [ID:nLDE72R0H2]   Suite...