Allemagne/Solaire-Q-Cells anticipe des résultats stables en 2011

mardi 29 mars 2011 09h05
 

FRANCFORT, 29 mars (Reuters) - Le spécialiste de l'énergie solaire Q-Cells QCEG.DE a annoncé mardi que les bénéfices de 2011 seraient limités par des baisses de subventions en Europe, tout en disant que sur le plus long terme les énergies renouvelables profiteraient de la crise nucléaire au Japon.

"La situation actuelle au Japon a ouvert le débat sur l'avenir de l'énergie nucléaire, ce qui aura des conséquences sur le mix énergie", a dit le groupe allemand dans un communiqué.

Dans les premiers échanges à la Bourse de Francfort, l'action Q-Cells reculait de 3,3% à 3,283 euros.

Les valeurs liées aux énergies renouvelables ont fortement augmenté en Bourse ces derniers temps, les investisseurs pariant sur un engouement pour des sources d'électricité propres après l'accident nucléaire au Japon.

L'Allemagne, premier producteur mondial d'énergie solaire, a déjà fermé certaines de ses centrales nucléaires après l'accident japonais et la victoire électorale des Verts dans le Land de Bade-Würtemberg dimanche pourrait ouvrir un boulevard pour les producteurs d'énergies renouvelables. (voir [ID:nLDE72Q0I8])

Mais la perspective d'une diminution de subventions publiques en Allemagne et en Italie dans le secteur de l'énergie solaire rend Q-Cells très prudent pour le court terme, l'entreprise ajoutant qu'elle avait constaté un mauvais début de premier trimestre.

Q-Cells a dit s'attendre sur un résultat d'exploitation (Ebit) stable par rapport aux 82,3 millions d'euros de 2010 ainsi que sur un chiffre d'affaires compris entre 1,3 et 1,5 milliard d'euros, contre 1,35 milliard l'an dernier.

Selon Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes tablent en moyenne pour 2011 sur des ventes de 1,42 milliard d'euros et sur un Ebit de 81,3 millions.

Graphique du marché et des principaux producteurs d'énergie solaire :

here

(Christoph Steitz, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)