9 mars 2011 / 08:00 / dans 7 ans

LEAD 3 Valeo vise un CA de E14 milliards en 2015 avec l'Asie

* Les ventes hors Europe-Afrique pèseront plus de 50% en 2015

* Objectif de 30% du CA en Asie, en partie par acquisitions

* Marge opérationnelle supérieure à 7% à cet horizon

* Valeo en avance sur les objectifs du plan 2013

* Le titre baisse

(Actualisé avec conférence de presse)

par Gilles Guillaume

PARIS, 9 mars (Reuters) - L’équipementier automobile Valeo (VLOF.PA), un an seulement après l‘annonce d‘un plan stratégique 2013 dont il a déjà quasiment atteint les objectifs, a annoncé mercredi viser un chiffre d‘affaires de l‘ordre de 14 milliards d‘euros dans le cadre du prolongement de son programme à l‘horizon 2015.

Le groupe français s‘est dit confiant d’être en mesure de surperformer de 3% par an sur cette période la production automobile mondiale, dont la croissance annuelle est estimée en moyenne à 5%, grâce aux besoins suscités par les programmes de réduction des émissions de CO2 et grâce aux pays émergents.

Valeo a également dit viser d‘ici cinq ans une marge opérationnelle supérieure à 7%, un free cash flow de 1,8 milliard d‘euros et une rentabilité des capitaux investis (ROCE) supérieure à 30%.

“Le monde change, le marché croît en Asie”, a déclaré Jacques Aschenbroich, directeur général de Valeo, au cours d‘une conférence de presse. “Doit-on pour autant tirer un trait sur l‘Europe ou l‘Amérique du Nord ? Je ne le pense pas. Les marchés européens et américains ne vont pas se contracter, mais simplement l‘Asie va croître plus rapidement.”

CHASSE AU CO2 ET BOOM ASIATIQUE

L‘action Valeo, qui a ouvert la séance en hausse et atteint un plus haut de 44,94 euros en matinée, s‘est ensuite retourné à la baisse et perdait 2,6% à 43,05 euros à 16h45. A ce niveau de cours, le titre gagne 1,4% depuis le début de l‘année après un bond de plus de 73% en 2010.

“Le groupe semble prêt à délivrer une performance opérationnelle vigoureuse (...) et nous anticipons un impact positif de ces nouveaux objectifs, pour Valeo et l‘ensemble des équipementiers”, commente Michael Foundoukidis, analyste du secteur chez Natixis, pour qui les nouveaux objectifs affichés sont “ambitieux mais réalistes”.

La vigueur de l‘activité, tirée par les primes à la casse en Europe, par le rebond de la demande en Amérique du Nord et par la solidité persistante du marché asiatique, avait déjà conduit Valeo à revoir l‘an dernier à la hausse à plusieurs reprises ses objectifs 2010.

Dans le cadre de son plan 2013, l’équipementier visait un chiffre d‘affaires de l‘ordre de dix milliards d‘euros et une marge opérationnelle comprise entre 6% et 7%. Or l‘an dernier, ses ventes ont déjà atteint 9,6 milliards et sa marge opérationnelle 6,4%. Valeo a également annoncé la semaine dernière avoir renoué avec les bénéfices en 2010 et reprendre le versement d‘un dividende. (voir [ID:nLDE71N1CU])

Le groupe a estimé mercredi que ses ventes hors de la région Europe-Afrique pèseraient pour plus de 50% dans les ventes totales en 2015, contre 40% l‘an dernier, grâce notamment au boom de la demande en Asie.

ACQUISITIONS CIBLÉES

Valeo compte atteindre son objectif de chiffre d‘affaires 2015 par croissance organique mais envisage aussi des acquisitions ciblées pour compléter son activité et étoffer sa présence géographique. Il a annoncé la semaine passée l‘acquisition de son concurrent japonais Niles pour 320 millions d‘euros, une opération dont il n‘a pas inclus l‘impact dans ses prévisions de mercredi et qui lui permet de devenir numéro un mondial des commandes au volant. [ID:nLDE71M0G8]

Au cours de la conférence de presse, Valeo a précisé qu‘en Asie la croissance organique ne suffirait pas à atteindre l‘objectif que le groupe s‘est fixé, à savoir 30% environ de son chiffre d‘affaires dans la région, notamment sur le marché chinois mais bientôt aussi sur le marché indien.

“Les prix en Chine aujourd‘hui, si l‘on veut acquérir une entreprise, sont hors d‘atteinte et le resteront probablement encore plusieurs années”, a ajouté Jacques Aschenbroich. “Nous continuons à regarder, mais nous n‘avons encore trouvé aucune cible qui nous permette d‘augmenter la profitabilité de Valeo, parce que nous voulons maintenir une discipline financière stricte.”

Directeur général de Valeo depuis 2009 après l’éviction houleuse de Thierry Morin en pleine crise de l‘automobile, Jacques Aschenbroich a réorganisé l’équipementier autour de quatre grands pôles d‘activité. Il s‘est donné pour ambition de renouer avec la croissance et la rentabilité.

Valeo entend répondre aux impératifs de réduction de la consommation grâce à de nouveaux produits comme le “stop and start”, système en voie de généralisation qui permet de couper automatiquement le moteur thermique des véhicules au feu rouge, ou encore le recours croissant aux LED pour l’éclairage des voitures.

Voir aussi :

* ENCADRE Comment Valeo voit la voiture de demain [ID:nLDE7281QJ]

* Le communiqué de Valeo :

link.reuters.com/kur48r

* Les principales données financières du groupe:

link.reuters.com/xab38r

Avec Helen Massy-Beresford, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below