4 mars 2011 / 06:28 / il y a 6 ans

LEAD 2 Hermès signe des résultats 2010 en hausse de plus de 40%

* Résultat opérationnel en hausse de 44,3% en 2010

* La marge opérationnelle s'améliore de 3,6 points

* Dividende de 1,50 euro

* Le titre bondit de 3% à l'ouverture

(Actualisé avec précisions, cours de Bourse)

PARIS, 3 mars (Reuters) - Hermès (HRMS.PA) a signé sur l'ensemble de 2010 une hausse de plus de 44% de son résultat opérationnel, profitant à plein du rebond des marchés du luxe dopés par le moteur asiatique et les flux touristiques.

Le sellier de la rue Saint-Honoré, célèbre pour ses sacs de cuir et ses carrés de soie, avait annoncé début février une croissance record pour 2010 avec un chiffre d'affaires en hausse de 25,4% à 2,4 milliards d'euros. (Voir [ID:nLDE7101XE])

Le résultat opérationnel ressort en hausse de 44,3% à 668,2 millions d'euros tandis que la marge opérationnelle gagne 3,6 points pour s'établir à 27,8%, soit la meilleure performance enregistrée par le groupe depuis son introduction en Bourse en 1993, indique le groupe dans un avis financier.

Hermès ne donne pas de précisions nouvelles sur ses prévisions pour 2011. Il avait dit tabler sur une progression de ses ventes comprise entre 8% et 10% à taux de change constants pour l'exercice en cours à l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires 2010.

Il indique qu'il poursuivra ses investissements avec l'ouverture de treize magasins cette année.

Le résultat net consolidé a progressé de 46,0% à 421,7 millions l'an dernier, poursuit le groupe dans un avis financier, alors que les analystes tablaient en moyenne sur 425,6 millions, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Le sellier présentera dimanche, dans le cadre des défilés parisiens de pret-à-porter automne-hiver, la première collection de Christophe Lemaire, ancien designer de Lacoste venu remplacer Jean-Paul Gaultier.

Le dividende proposé sera de 1,50 euro au titre de 2010.

Le titre a débuté en hausse de 3,0% à la Bourse de Paris, vendredi, à 155,90 euros. Bien qu'en forte baisse par rapport aux sommets (207 euros) atteints en octobre 2010 juste après l'irruption de LVMH (LVMH.PA) dans le capital du sellier, le titre se traite toujours sur des multiples de valorisation très supérieurs à ceux du secteur, à plus de 31 fois les résultats estimés pour 2011, contre une moyenne de 17 fois pour le secteur en général.

Voir aussi : * Les principales données financières du groupe :

link.reuters.com/gyc48r

Gwénaelle Barzic et Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below