3 mars 2011 / 06:14 / dans 7 ans

LEAD 4 GDF Suez relève ses prévisions, cap sur les émergents

* International Power dope les perspectives

* La France tire les résultats 2010

* Cessions et économies en vue

* Hausse du titre

(Actualisé avec conférence de presse, derniers paragraphes)

par Benjamin Mallet

PARIS, 3 mars (Reuters) - GDF Suez GSZ.PA a publié jeudi des résultats 2010 en hausse et a relevé ses objectifs en intégrant la prise de contrôle du britannique International Power, avec lequel il compte accélérer son développement dans les zones en forte croissance.

L’énergéticien français table désormais sur un résultat brut d‘exploitation (Ebitda) compris entre 17 et 17,5 milliards d‘euros en 2011 (+12 à +16%) et de plus de 20 milliards en 2013 (+30%), alors qu‘il visait auparavant un chiffre d‘au moins 16,1 milliards pour l‘exercice en cours. Ce relèvement d‘objectif, qui était largement anticipé par les analystes, s‘accompagne d‘une accélération dans les pays à forte croissance, GDF Suez visant notamment des capacités de production électrique de 150 gigawatts (GW) en 2016, dont 90 GW hors Europe, contre 113 GW aujourd‘hui en fonctionnement.

“Le groupe est désormais idéalement positionné dans les régions où sont concentrés 80% des besoins énergétiques de demain, c‘est-à-dire l‘Amérique du Sud, le Moyen-Orient et l‘Asie”, a dit lors d‘une conférence son PDG, Gérard Mestrallet.

“La priorité, pas l‘exclusivité, c‘est le monde émergent”, a-t-il ajouté sur BFM, soulignant que GDF Suez souhaitait également renforcer ses positions sur les marchés matures européens.

Le groupe vise en outre un bénéfice net par action et un dividende ordinaire stables ou en croissance en 2011 et à moyen terme, ainsi que des cessions d‘actifs de 10 milliards d‘euros sur la période 2011-2013.

Il s‘appuiera sur un programme d‘investissements bruts de 11 milliards d‘euros par an au cours des trois prochaines années.

DIVIDENDE EN HAUSSE DE 2%

Vers 13h20, le titre progressait de 1,9% à 28,75 euros pendant que le CAC 40 progressait de 1,33%. Damien de Saint-Germain, analyste chez Cheuvreux, a souligné dans une note obtenue sur le marché que les prévisions de GDF Suez étaient inférieures aux attentes pour 2011 mais supérieures pour 2013.

GDF Suez a enregistré en 2010 un résultat net part du groupe de 4.616 millions d‘euros (+3,1%), son Ebitda ressort à 15.086 millions (+7,7%) et ses ventes à 84.478 millions (+5,7%).

Selon le consensus réalisé par la rédaction de Reuters, les analystes attendaient en moyenne un résultat net de 4.611 millions d‘euros, un Ebitda de 14.980 millions et un chiffre d‘affaires de 82.990 millions.

GDF Suez propose un dividende ordinaire de 1,50 euro par action au titre de 2010, en hausse de 2% par rapport à celui versé au titre de 2009.

Le groupe renforce ses efforts d‘efficacité par le lancement d‘un nouveau plan, avec un objectif de gains pour 2011 de 900 millions d‘euros.

Il souligne avoir bénéficié en 2010 de la progression des résultats de la branche Energie France - avec notamment une hausse des prix du gaz de 15% en 2010 - et des performances de la branche Energie Europe & International.

“LA SÉCURITÉ D‘APPROVISIONNEMENT A UN COÛT”

Les prix du gaz en France doivent de nouveau augmenter de 5% au 1er avril alors qu‘ils reculent sur le marché mondial, tandis que les contrats d‘approvisionnement de GDF Suez sont indexés sur le pétrole.

“Nous achetons notre gaz de plus en plus cher. Je voudrais dire aux Français que la sécurité d‘approvisionnement a un coût, c‘est une espèce de prime d‘assurance”, a déclaré Gérard Mestrallet sur BFM.

GDF Suez a dû faire face ces derniers mois à la baisse des prix du gaz sur les marchés spot, due aux effets combinés de la crise et des surcapacités au niveau mondial, accompagnée d‘une dé-corrélation avec les prix du pétrole qui ne devrait pas se résorber selon lui avant 2013.

Le groupe, qui renégocie en conséquence ses contrats de long terme avec ses fournisseurs, a également fait savoir qu‘il envisageait de faire entrer des partenaires dans son activité d‘exploration-production, tout en excluant une entrée en Bourse.

Gérard Mestrallet a en outre confirmé qu‘une ouverture à d‘autres actionnaires de la filiale de transport de gaz, GRTgaz, était envisageable. [ID:nLDE69K07R]

Il a également dit que le groupe n‘avait pas pris de décision concernant une éventuelle cession de son réseau son réseau de distribution de gaz en Italie. [ID:nLDE71R2HT]

* Le communiqué de GDF Suez: link.reuters.com/bax38r

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below