2 mars 2011 / 16:28 / il y a 6 ans

Gestion Axa IM - Les résultats 2010 affectés par Axa Rosenberg

* Baisse de 27% du RO à E125 mlns, +11% hors provision liée à Axa Rosenberg

* Décollecte nette de plus de E20 Mds

* Hausse de 3,4% des actifs sous gestion à E516 Mds

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS, 2 mars (Reuters) - Axa Investment Managers (IM), la filiale de gestion d'actifs de l'assureur Axa (AXAF.PA), a dévoilé mercredi des résultats 2010 affectés par Axa Rosenberg, mais est revenu à son niveau de rentabilité d'avant la crise après retraitement de la provision exceptionnelle liée à la société américaine.

Pénalisé par une provision de 66 millions d'euros consécutive à une erreur de programmation chez sa filiale américaine de gestion quantitative actions, Axa IM a fait état pour 2010 d'un résultat opérationnel en recul de 27%, à 125 millions d'euros, et d'une décollecte nette de 20,2 milliards d'euros.

"Les résultats 2010 me donnent un énorme degré de satisfaction et beaucoup de confort sur l'avenir", a toutefois souligné lors d'une conférence de presse Dominique Carrel-Billard, directeur général d'Axa IM.

"En termes de rentabilité financière, on a (...) des résultats très satisfaisants puisqu'on reste très largement bénéficiaire malgré l'impact de l'accident survenu chez Axa Rosenberg", a-t-il ajouté. "Quand on retraite (les résultats) de (cet) impact on arrive à un niveau de rentabilité proche d'avant la crise (...) On est vraiment au niveau de ce que l'on faisait en 2006."

De fait, ajusté de la provision liée à Axa Rosenberg, le résultat opérationnel d'Axa IM ressort à 191 millions d'euros (+ 11% par rapport à 2009).

En excluant Axa Rosenberg des comptes 2009 et 2010, la progression entre les deux exercices ressort à 30%, a précisé Emmanuel Vercoustre, directeur finance, stratégie et contrôle d'Axa IM.

INTÉGRATION TOTALE D'AXA ROSENBERG EN 2011

De même, hors Axa Rosenberg, la collecte nette du groupe atteint 9,2 milliards d'euros, 15 milliards d'euros de collecte positive liés notamment à Axa Framington et Axa Fixed Income, et six milliards de décollecte, en partie sur le marché monétaire.

Néanmoins, même avec Axa Rosenberg, les actifs sous gestion ont dépassé les 500 milliards d'euros, 516 milliards à fin 2010, contre 499 milliards un an plus tôt. Un chiffre à comparer au plus haut historique atteint en la matière en 2007, à 548 milliards d'euros.

"En 2011, nous continuerons à nous focaliser sur la qualité de la proposition de valeur que nous offrons à nos clients, tout en poursuivant le renforcement et la clarification de notre modèle multiexpert, notamment via l'intégration totale d'Axa Rosenberg", a déclaré Dominique Carrel-Billard.

Le dirigeant a d'ailleurs précisé que l'investissement d'Axa IM serait "significatif" pour sa taille dans sa filiale américaine afin de reconstruire le modèle d'Axa Rosenberg.

Le mois dernier, la Securities and Exchange Commission (SEC) a demandé à trois entités d'Axa Rosenberg de rembourser 216,8 millions de dollars (176 millions d'euros) à des clients et de payer une amende de 25 millions de dollars pour régler un litige lié à une erreur de codage informatique. (voir [ID:nLDE7122M5])

Axa IM avait alors estimé qu'il ne devrait pas enregistrer de nouvelle provision dans le cadre de l'affaire Rosenberg après l'annonce du règlement avec la SEC.

Édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below