CONSENSUS Vivendi - Ebita attendu en hausse de 6,3% en 2010

vendredi 25 février 2011 19h18
 

 PARIS, 25 février (Reuters) - Vivendi (VIV.PA: Cotation). (Résultats
2010 en millions d'euros) 
 Date et heure de publication : 01/03 avant Bourse
 Conférence de presse : 01/03 à 11h30, heure de Paris
 
 (Nombre d'analystes interrogés par la rédaction de Reuters :
26)
                CA            EBITA      NET AJUSTÉ
 Moyenne          28.533         5.729         2.643
 Médiane          28.569         5.729         2.654
 Maximum          28.949         5.888         2.745
 Minimum          27.888         5.508         2.461
 -------------------------------------------------------------
 2009 publié      27.132         5.390         2.585
 Variation        +5,2%         +6,3%         +2,2%
 (moyenne)
 
 ACTIVITÉ : 
 Premier groupe européen des médias et de divertissement en
termes de capitalisation boursière.
 Vivendi détient 56% de SFR, deuxième opérateur télécoms
français (le britannique Vodafone (VOD.L: Cotation) possède le solde), 53%
de Maroc Telecom (IAM.PA: Cotation)(IAM.CS: Cotation), 80% de Canal+ France, 100% de
Universal Music Group (UMG, première maison de disque mondiale),
59% d'Activision Blizzard (ATVI.O: Cotation) (numéro un mondial des jeux
vidéo) et 100% de l'opérateur télécoms fixe brésilien GVT, dont
le français a pris le contrôle en novembre 2009.
 Vivendi a cédé fin janvier l'intégralité de sa participation
de 20% dans NBC Universal (NBCU) à l'américain General Electric
(GE.N: Cotation), une opération qui lui a permis d'empocher au total 5,8
milliards de dollars (4,24 milliards d'euros). (Voir
[ID:nLDE70P0CM])
 Le processus de mise en Bourse des 20% que le groupe
Lagardère (LAGA.PA: Cotation) détient dans Canal+ France a été
officiellement lancé à la mi-février. Canal+ France pourrait
faire son entrée à la Bourse de Paris d'ici avril sauf accord de
dernière minute entre Lagardère et Vivendi. [ID:nLDE71G02W]
 
 NOTE :
 Activision Blizzard a présenté des prévisions pour le
premier trimestre 2011 inférieures aux attentes des analystes,
après avoir battu le consensus au titre du quatrième trimestre.
L'éditeur a également annoncé le démantèlement de l'unité qui
produit les jeux de la gamme Guitar Hero. [ID:nLDE7182MC]
 Maroc Telecom, premier opérateur télécoms marocain, a fait
état d'une hausse de 2,3% de son résultat opérationnel en 2010
et dit prévoir une légère augmentation de son chiffre d'affaires
en 2011.
 Canal+, qui a publié ses résultats de manière anticipée, a
fait état d'une hausse de 2,9% à taux de change constant de son
chiffre d'affaires en 2010 à 4,712 milliards d'euros. Le groupe
comptait 12,7 millions d'abonnements fin 2010, soit un gain net
de 344.000 abonnements par rapport à fin 2009.
  
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ : 
 A l'occasion de la publication des résultats du troisième
trimestre, Vivendi a confirmé ses prévisions 2010 : une
croissance du résultat opérationnel ajusté (Ebita) et un
résultat net ajusté au-dessus de celui de 2.585 millions réalisé
en 2009.
 Le groupe a relevé à cette occasion sa prévision pour GVT,
tablant sur une hausse de 40% du chiffre d'affaires et de 50% de
l'Ebitda ajusté, contre +34% et +44% attendus respectivement à
la fin du premier semestre.
 
 CE QUE LE MARCHÉ ATTEND :
 1 - Des commentaires sur le rachat de la participation de
Vodafone dans SFR, dont le groupe a fait sa priorité. Le
président du directoire de Vivendi Jean-Bernard Lévy avait
indiqué à Reuters mi-janvier que des discussions pourraient
avoir lieu avec Vodafone une fois la totalité de NBCU encaissée.
[ID:nLDE70D1PW] 
 Début février, le PDG de SFR a fait état de contacts entre
Vivendi et Vodafone. [ID:nLDE7181U0]
 Le marché attend également des commentaires sur les parts de
Lagardère dans Canal+ France.
 2 - Des prévisions pour 2011, notamment pour SFR dans un
contexte de concurrence accrue et de hausse de la TVA.
 3 - Universal Music Group pourrait annoncer de nouvelles
réductions de coûts aux Etats-Unis.
  4 - Vivendi pourrait par ailleurs annoncer une réduction de
la provision de 550 millions d'euros inscrite dans ses comptes
au titre de la procédure en nom collectif engagée à son encontre
aux Etats-Unis après la décision d'un tribunal fédéral d'exclure
de la procédure d'indemnisation les actionnaires du groupe ayant
acquis leurs titres à la Bourse de Paris. [ID:nLDE71M0H2]
 (Gwénaelle Barzic avec Michel Pires Brito, édité par Wilfrid
Exbrayat)