24 février 2011 / 16:55 / il y a 6 ans

LEAD 2 Eiffage compte renouer avec la croissance en 2011

* Eiffage prévoit une hausse de 3,1% du C.A. en 2011

* La LGV Bretagne viendra compléter le carnet de commandes

* Dividende inchangé à 1,20 euro

(Actualisé avec conférence analystes)

PARIS, 24 février (Reuters) - Eiffage (FOUG.PA) compte renouer en 2011 avec la croissance après une troisième année consécutive de stagnation de son chiffre d'affaires, les concessions ayant encore permis de compenser la morosité de la construction.

Le groupe de BTP et de concessions, propriétaire des réseaux routiers Autoroutes Paris Rhin Rhône (APRR APRR.PA) et Area (Rhône-Alpes), a dit viser une croissance de son activité de 3,1% à 13,7 milliards d'euros en 2011, après une stabilité en 2010 (+0,7% à 13,3 milliards).

"Le groupe aborde l'année 2011 avec un carnet de commandes record de 10,7 milliards d'euros que viendront compléter les succès commerciaux majeurs du début 2011, parmi lesquels la ligne à grande vitesse Le Mans-Rennes sera le plus grand contrat jamais obtenu dans l'histoire d'Eiffage", a-t-il souligné dans un communiqué.

"Les concessions devraient continuer à tirer l'activité et les résultats du groupe vers le haut, notamment grâce à l'effet relutif de l'acquisition des minoritaires d'APRR", a ajouté le PDG Jean-François Roverato au cours d'une conférence avec les analystes. A ses côtés, figurait son successeur désigné Pierre Berger, qui deviendra directeur général au second semestre.

APRR fait l'objet d'une OPR suivie d'un retrait obligatoire, opération contestée par le président du conseil général de Saône-et-Loire, Arnaud Montebourg. La décison de justice sur la conformité de l'offre publique de retrait est attendue d'ici fin mars.

Eiffage a dégagé en 2010 un résultat net part du groupe de 232 millions d'euros (+22%) et un résultat opérationnel courant de 1,041 milliard (+2,4%).

Selon le consensus réalisé par Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient en moyenne un résultat net de 230 millions d'euros et un résultat opérationnel courant de 1,013 milliard.

Eiffage propose un dividende de 1,20 euro par action au titre de 2010, stable par rapport à celui versé au titre de 2009.

L'action a clôturé jeudi à 40,35 euros (-0,79%), donnant une capitalisation boursière de l'ordre de 3,7 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, le titre s'est adjugé 23% environ, après avoir perdu autour de 16% en 2010. (Benjamin Mallet et Gilles Guillaume, édité par Gwénaelle Barzic)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below