24 février 2011 / 13:20 / dans 7 ans

LEAD 3 GM - Premier bénéfice annuel depuis 2004, recul du titre

* BPA ajusté de 52 cents au T4, 46 cents attendus

* Chiffre d‘affaires de $36,9 mds, contre $33 mds attendus

* Le cours du titre perd plus de 4%

(Actualisé avec précisions te cours de Bourse)

DETROIT, 24 février (Reuters) - General Motors (GM.N) a publié jeudi un bénéfice légèrement supérieur aux attentes pour le quatrième trimestre mais son titre reculait nettement vers la mi-séance à Wall Street, reflétant la crainte des investisseurs d‘une hausse des coûts, notamment liée à l‘envolée des cours du pétrole.

Vers 18h05 GMT, le titre cédait 4,45% à 33,05 dollars après être descendu en-dessous du prix de l‘action lors de l‘introduction en Bourse du groupe en novembre dernier, à 33 dollars. Le S&P 500 .SPX ne cédait de son côté que 0,33%.

Selon Josef Schuster, gestionnaire de fonds spécialisé dans les IPO, les investisseurs anticipent dans les mois à venir une nouvelle cession de titres du Trésor américain, qui détient encore 33% du capital, et s‘inquiètent de l‘impact d‘une envolée des cours de l‘or noir.

“La hausse des cours du pétrole peut faire dérailler la reprise économique américaine”, explique-t-il. “Je pense que GM devrait probablement sous-performer les marchés pendant encore un moment.”

Sur l‘exercice 2010, le groupe a fait état d‘un bénéfice de 4,7 milliards de dollars (3,4 milliards d‘euros), réalisé grâce aux réductions des coûts et à une diminution de la dette après le sauvetage du groupe par le gouvernement américain en 2009.

Ce bénéfice annuel est le premier publié par le groupe depuis 2004 et le plus élevé depuis 1999.

Le premier constructeur automobile américain a dégagé un bénéfice net de 510 millions de dollars au quatrième trimestre, soit 31 cents par action. Ce montant est toutefois inférieur aux bénéfices enregistrés au cours des trois premiers trimestres de 2010.

Le chiffre d‘affaires sur les trois derniers mois de l‘année s‘est établi à 36,9 milliards de dollars.

Ajusté d‘une perte de 21 cents par action pour le rachat de titres préférentielles détenues par le Trésor américain, le bénéfice est de 52 cents par action.

Le directeur financier de GM Chris Liddell a souligné que ce chiffre était conforme aux attentes des analystes mais a reconnu que le résultat d‘exploitation s’était établi à un niveau légèrement en-dessous des attentes.

“Nous avons eu de grosses dépenses d’équipements, ce qui doit certainement rentrer en compte”, a-t-il expliqué.

Les analystes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne un bénéfice ajusté de 46 cents par action et un chiffre d‘affaires de près de 33 milliards de dollars.

Le groupe, qui dit avoir écoulé 2.173.000 véhicules dans le monde sur cette période, a toutefois souligné que les activités européennes ont accusé une perte opérationnelle de 568 millions de dollars sur le trimestre et de 1,7 milliard de dollars sur un an. Le constructeur espère toutefois un retour à l’équilibre cette année.

LIQUIDITES DISPONIBLES

GM a terminé l‘année 2010 avec près de 28 milliards de dollars de liquidités. Confronté à la faillite, le groupe avait suspendu certains projets de développement de véhicules afin de mettre de côté des réserves financières. La réhabilitation de ces programmes, qui incluent par exemple l’élargissement de sa gamme de voitures électriques, a engendré une hausse des coûts pour le constructeur.

GM avait fait un retour en fanfare à Wall Street en novembre, avec la plus grosse introduction en Bourse jamais réalisée dans l‘histoire, pour un montant de 23,1 milliards de dollars. (voir [ID:nLDE6AQ003])

Pour les investisseurs et analystes, GM incarne désormais la reprise du secteur automobile aux Etats-Unis, même si la hausse des cours des matières premières, en particulier du pétrole, et des coûts de lancement de nouveaux véhicules plus élevés, pourraient peser sur les marges du groupe.

En janvier, Ford (F.N), principal concurrent de GM, a fait état d‘un résultat inférieur aux attentes au titre du quatrième trimestre 2010, en raison notamment d‘une perte en Europe et de la hausse de ses coûts de lancement de modèles. [ID:nLDE70R1GQ]

Le titre GM a cédé 11% depuis la publication de ces résultats et Ford a également perdu 21% sur cette même période.

Kevin Krolicki, Catherine Monin pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below