USA - Les banques se redressent mais doivent prêter davantage

mercredi 23 février 2011 17h04
 

WASHINGTON, 23 février (Reuters) - Le secteur bancaire américain continue de se redresser après la crise financière de 2007 à 2009 mais les crédits doivent augmenter pour continuer d'alimenter la reprise économique, a dit mercredi la présidente de l'organisme fédéral américain de garantie des dépôts (FDIC) Sheila Bair.

Le secteur a renversé la vapeur et dégagé un bénéfice de 21,7 milliards de dollars (15,8 millions d'euros) au quatrième trimestre 2010, à comparer à une perte nette de 1,8 milliard un an plus tôt, d'après le rapport trimestriel publié par l'organisme.

Toutefois, ce retournement est principalement dû à une réduction des provisions pour créances douteuses. Celles-ci sont passées à 31,6 milliards de dollars au quatrième trimestre, soit une baisse de près de 50% par rapport à la même période de 2009.

"L'assainissement des bilans n'est qu'une première étape", a dit Sheila Bair. "Maintenant, nous attendons du secteur qu'il passe à l'étape suivante et commence à reconstruire ses portefeuilles de crédits."

Elle a ajouté que les perspectives du secteur s'amélioraient dans l'ensemble, y compris pour les plus petits établissements qui ont souffert des créances douteuses liées à l'immobilier commercial, et ce bien qu'il y ait toujours pour ces banques des signes de difficultés.

Le nombre de banques recensées par le FDIC sur sa liste des établissements en difficulté s'est établi à 884 au quatrième trimestre, soit 24 de plus qu'au trimestre précédent.

L'organisme n'a pas dévoilé les noms de ces banques que les autorités ont pointé du doigt pour leur faible niveau de fonds propres et la faible performance de leurs actifs entre autres problèmes.

(Dave Clark, Florent Le Quintrec pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)