LEAD 1 Electrotechnique-ABB optimiste pour 2011 après un bon T4

jeudi 17 février 2011 07h10
 

ZURICH, 17 février (Reuters) - ABB ABBN.VX a publié jeudi des chiffres dans l'ensemble supérieurs aux attentes pour son quatrième trimestre 2010, anticipant dans la foulée la poursuite de la croissance pour l'année en cours.

Le bénéfice net a progresse de 30% à 700 millions de dollars pour la période sous revue, a indiqué dans un communiqué le groupe d'électrotechnique, alors que les analystes le voyaient en moyenne à 695 millions.

Le résultat opérationnel a crû de 23% à 978 millions, mais les marchés anticipaient 1,02 milliard. ABB avait prévenu à la fin janvier qu'il anticipait une charge de 120 millions sur le REX.

Le chiffre d'affaires s'est amélioré de 5% à 9,18 milliards de dollars et de 6% en monnaies locales, faisant mieux que le consensus qui le voyait à 8,95 milliards.

Les entrées de commandes se sont étoffées de 17% à 8,75 milliards pour l'année et de 18% en monnaies locales, dépassant légèrement les attentes qui prédisaient 8,57 milliards.

Pour l'année 2010, ABB a accusé une baisse de 12% de son bénéfice net à 2,56 milliards et de 7% pour le résultat d'exploitation à 3,82 milliards, conformément aux prévisions des analystes.

Le chiffre d'affaires s'est allégé à 31,59 milliards pendant que les commandes ont augmenté de 6% à 32,68 milliards (+4% en monnaies locales). Les marchés anticipaient en moyenne des ventes de 31,36 milliards et des commandes de 32,49 milliards.

Le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale un dividende en hausse à 0,60 franc par action au titre de l'exercice écoulé, contre 0,51 franc pour l'année précédente.

Pour l'année en cours, ABB entend encore comprimer ses coûts, prévoyant des économies de plus d'un milliard de dollars.

La direction s'attend également à ce que la demande poursuive sa reprise dans toutes les régions, avec des marchés émergents en moteurs de la croissance. Toutefois, les marchés matures devraient également s'améliorer.

(Pascal Schmuck, édité par Danielle Rouquié)