Icade-E900 mlns d'investissements dans le pipeline sur 2011-2015

mercredi 16 février 2011 19h47
 

PARIS, 16 février (Reuters) - Icade (ICAD.PA: Cotation) compte poursuivre la tertiarisation de son activité avec la livraison au cours des prochaines années de plusieurs projets de son pipeline évalué à 900 millions d'euros environ.

La société foncière et de promotion immobilière, filiale à 56% de la Caisse des dépôts (CDC), a fait état au titre de 2010 d'un bénéfice net, part du groupe, en hausse de 131% à 1,22 milliard d'euros, fruit des opérations transformantes menées l'an dernier comme la cession du portefeuille logement et l'intégration de Compagnie la Lucette.

"Désormais clairement positionnée comme une foncière de référence dans le paysage immobilier tertiaire français, Icade entend profiter pleinement de ses spécificités pour délivrer à ses actionnaires une croissance significative de ses cash flows et de la valeur de son patrimoine", a indiqué le groupe dans un communiqué.

En 2010, le cash-flow net courant par action, retraité des mesures d'accompagnement non récurrentes, a baissé de 1% à 3,73 euros, la valeur du patrimoine a augmenté de 2,9% à périmètre constant à 6,1 milliards d'euros, l'actif net réévalué de liquidation a baissé de 3,7% à 81,4 euros par action et le LTV est ressorti à 37,4%, contre 35,8% un an plus tôt.

"La période 2011-2015 verra la livraison de plusieurs projets identifiés et pour certains déjà en cours de développement", a poursuivi Icade. "Ce pipeline de projets d'investissements d'un montant de 900 millions d'euros environ caractérise la volonté d'Icade de s'appuyer sur l'expertise de l'activité promotion tertiaire pour développer des projets générateurs de cash-flows futurs et créateurs de valeur."

La société proposera un dividende de 3,30 euros par action, qui s'ajoutent aux quatre euros déjà versés aux actionnaires le 28 septembre dernier.

L'action a clôturé en légère hausse de 0,3% à 82 euros, donnant une capitalisation boursière d'un peu plus de quatre milliards d'euros. Depuis le début de l'année, le titre a pris 7%, après un gain de 20% environ sur l'ensemble de 2010.

(Gilles Guillaume, édité par Matthieu Protard)