CONSENSUS Vallourec - Marge RBE/CA attendue à 20,5% en 2010

mercredi 16 février 2011 17h02
 

 PARIS, 16 février (Reuters) - Vallourec (VLLP.PA: Cotation). Résultats
de l'exercice 2010 (en millions d'euros).
 Date et heure de publication : mercredi 23 février à 17h45.
 Conférence de presse jeudi 24 à 10h30.
 
 Nombre d'analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S:
14 pour le net, 15 pour le résultat brut d'exploitation (RBE) et
le chiffre d'affaires.
 
               NET PDG    RBE      CA
 Moyenne       436        922      4.493
 Maximum       496        959      4.704
 Minimum       410        866      4.350
 ----------------------------------------
 2009 publié   518        981      4.464
 Variation     -15,8%     -6,0%    +0,6%
 
 Un RBE de 922 millions d'euros et un chiffre d'affaires de
4.493 millions représenteraient un ratio RBE/CA de 20,5% contre
22% en 2009.
 
 ACTIVITÉ : producteur de tubes sans soudure en acier, qui
fournit les secteurs du pétrole et du gaz, de l'énergie
électrique, de la pétrochimie et de l'automobile.
 
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ :
 * Vallourec a fait savoir en novembre que ses conditions
d'exploitation pour le début de 2011 devraient ressembler à
celles de la fin de 2010.
 * Le groupe a précisé que, pour le quatrième trimestre, la
progression de ses ventes devrait se poursuivre avec une
nouvelle hausse des volumes, entraînant une utilisation élevée
de la capacité de ses usines, tandis que "l'effet prix/mix moins
favorable dans l'énergie électrique continuera(it) à affecter
les marges".
 * Vallourec a précisé en novembre que sa marge brute
d'exploitation du second semestre devrait se situer "à un niveau
proche" des 20,6% enregistrés au premier semestre, alors qu'il
visait auparavant une marge "légèrement inférieure" à ce niveau.
 * La société a également fait savoir que les dépenses
d'investissement du groupe devraient être en 2011 légèrement
inférieures à celles de 900 millions d'euros environ programmées
pour l'ensemble de 2010.
 
 CE QUE LE MARCHÉ ATTEND :
 1 - Les premières prévisions pour la totalité de 2011.
 2 - Des perspectives positives, en particulier grâce à la
croissance de la demande dans le secteur du pétrole et du gaz,
tirée par des prix du brut élevés et les gaz non conventionnels
aux Etats-Unis.
 3 - Les effets bénéfiques du fonctionnement à plein régime,
en 2012, de la nouvelle usine du groupe au Brésil.
 (Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)