February 16, 2011 / 11:13 AM / in 6 years

LEAD 2 Daimler - Bénéfice jugé décevant, dividende de 1,85 euro

6 MINUTES DE LECTURE

* Bénéfice de E1,56 md au T4 (consensus: E2,05 mds)

* Dividende et perspectives optimistes ne rassurent pas

* Le titre recule de plus de 3% à Francfort

(Actualisé avec analystes §8 et §12, conférence de presse §10, détail sur EADS dernier §)

par Christiaan Hetzner

FRANCFORT, 16 février (Reuters) - Daimler (DAIGn.DE) a publié mercredi des résultats trimestriels inférieurs aux attentes, et ni une prévision optimiste, ni un dividende annuel meilleur que prévu n'ont suffi à rassurer les investisseurs.

Le constructeur automobile a prédit une nette hausse de son bénéfice d'exploitation cette année en raison de ventes meilleures que prévu de Mercedes et du rétablissement de son activité poids lourds.

Au quatrième trimestre 2010, le bénéfice d'exploitation a atteint 1,56 milliard d'euros alors que le consensus des analystes interrogés par Reuters faisait ressortir une attente de 2,05 milliards d'euros.

"Les chiffres sont mauvais dans l'ensemble. Et maintenant, l'action se fait corriger sans pitié par le marché. Même le dividende plus élevé et les prévisions optimistes ne peuvent pas aider le groupe en ce moment", a commenté un trader de Francfort.

Le titre reculait de de 3,22% à 54,17 euros dans l'après-midi.

Daimler compte verser un dividende de 1,85 euro par action au titre de l'exercice 2010, alors que le marché anticipait un dividende moyen de 1,78 euro.

Le dividende moyen sur une période de 10 ans était de 1,58 euro, compte non tenu de l'année 2009 où le dividende a été passé, une première depuis 1995.

"La question est de savoir si (ce dividende) est dû à des éléments exceptionnels ou s'il doit aussi être pris en compte dans les futurs résultats", a déclaré Aleksej Wunrau, analyste chez BHF Bank.

Daimler prévoit un bénéfice d'exploitation de 2011 beaucoup plus élevé que celui de 2010. Son directeur financier Bodo Übber avait indiqué au début du mois que 2011 serait une "très bonne" année. (voir [ID:nLDE7150F1])

Lors d'une conférence de presse mercredi, le dirigeant a indiqué qu'il anticipait une croissance de 5 à 7% du marché automobile mondial en 2011.

MANQUE DE DÉTAIL SUR LES PERSPECTIVES

Mais les analystes ont été déçus de ne pas obtenir plus de détails sur les perspectives du groupe.

"(Les prévisions) sont légères par rapport au niveau de détail que le marché aurait voulu avoir. Nous attendions plus de neuf milliards d'euros en terme de bénéfice d'exploitation prévisionnel pour l'ensemble de l'année 2011", a déclaré David Arnold, de Credit Suisse.

Sur l'ensemble de l'année 2010, le free cash flow du contructeur a doublé à 5,4 milliards d'euros, contre 2,7 milliards en 2009.

Max Warburton, analyste pour Bernstein, relève néanmoins que le free cash flow du quatrième trimestre, à seulement 100 millions d'euros, est "décevant pour un trimestre avec un REX de 1,5 milliard d'euros", estimant que cela pourrait s'expliquer par une hausse des stocks de Mercedes.

Bodo Übber a par ailleurs déclaré qu'il avait du mal à comprendre pourquoi les autorités françaises soupçonnaient Daimler de délit d'initié dans le cadre de la vente d'actions EADS EAD.PA.

"Daimler a été mis sur le banc des accusés dans l'enquête française concernant la vente de blocs de titres EADS par Daimler et Lagardère (LAGA.PA) en avril 2006. Nous jugeons toute cette procédure extrêmement inhabituelle et difficilement compréhensible", a-t-il indiqué selon la transcription d'un discours remis lors de la conférence de presse du groupe.

Daimler a annoncé la semaine dernière sa mise en examen dans le cadre de cette affaire, et exprimé sa confiance en une issue qui le laverait de tout soupçon. [ID:nLDE7191A1]

Concernant la participation de Daimler dans le groupe européen d'aéronautique, Bodo Übber a déclaré que Daimler comptait s'assurer que l'Allemagne conserve son leadership industriel dans la structure actionnariale du groupe, sans préciser le sens de ces propos.

Daimler, qui a récemment fêté le 125e anniversaire de l'invention de l'automobile moderne par Carl Benz, est le premier des grands constructeurs allemands à publier ses résultats, avant Volkswagen (VOWG.DE) et BMW (BMWG.DE).

Avec Ludwig Burger, Christoph Steitz et Helen Massy-Beresford, Gregory Schwartz et Jean Décotte pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below